Le Directeur du projet Oasis en Adrar : « 17 nouvelles oasis ont été créées au cours de l’année écoulée »

Le directeur de la Cellule du Projet Oasis en Adrar, M. Cheikh Ould Mohamed El Moustafa a confirmé qu’au cours de l’année dernière 17 nouvelles oasis ont été créées dans la wilaya de l’Adrar, en plus de 42 puits artésiens creusés et équipés pour collecter l’eau d’irrigation du lac profond, et que 300 unités d’irrigation collective ont été distribuées aux agriculteurs, équipées d’énergie solaire.


Il a ajouté, lors d’une interview qu’il a accordée au correspondant de l’Agence Mauritanienne d’Information à Atar, que les nouveaux champs ont une superficie comprise entre 20 et 100 hectares, avec l’adoption de la technologie agricole moderne, grâce au suivi assuré par la Vulgarisation agricole affiliée au Projet Oasis, notant également l’achèvement de 21 petits barrages pour alimenter le lac de surface.

Pour ce qui est des interventions du projet dans la moughataa de Ouadane, le directeur de la cellule a indiqué que ces interventions comprennent la réalisation de 14 puits artésiens équipés d’énergie solaire avec des réservoirs d’eau d’une capacité de 100 m3 chacun, à raison de 6 puits artésiens à Ouadane, 6 puits artésiens dans l’oasis de Tenlabba, ainsi que la construction d’un barrage pour la ville de Ouadane et d’un champ pilote pour ses habitants sur une superficie de 50 hectares, et la mise en place de 4 barrages pour alimenter le lac souterrain.

Il a indiqué que ces réalisations comprennent également une clôture de 4 km à l’oued Mayaateg et la dotation de ses fermes d’unités d’irrigation collectives équipées d’énergie solaire, ainsi que le creusement et l’équipement d’un puits artésien dans le village d’Anouej et l’extension de son champ modèle pour accueillir 1000 palmiers.

Le directeur a indiqué que la vallée de la Tenewjert bénéficiera également du creusement d’un puits artésien et de son équipement d’un réseau d’irrigation développé, dans le cadre de la nouvelle politique du projet visant à promouvoir la culture oasienne dans les différentes communes de cette Moughataa historique.

Le directeur du projet a ajouté que son programme avait, au cours de l’année 2020, foré 46 puits artésiens pour les agriculteurs de la wilaya et les avait équipés de réseaux d’énergie solaire et d’irrigation, avec la distribution de 300 unités d’irrigation aux liens participatifs des oasis, ainsi que le réalisation de 28 champs pilotes, dont le champ de Teyaret, qui s’étend sur une superficie de 100 hectares pour accueillir Plus de 14400 palmiers.

Il a par ailleurs a indiqué que la wilaya de l’Adrar dispose de plus d’un million quatre cent mille palmiers, y compris d’anciennes oasis en plus de champs typiques récemment récupérés.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire