Nouveau rapport international: la mauritanie classée 12eme en matiére de sécurité ,est en plein essor et n’est pas menacé

Le peuple mauritanien est  classé au 12ème rang dans «la classification des peuples  arabes les plus surs».

Le nouveau rapport CSRGULF  en prélude à l’(année 2022, signale que l’environnement dans lequel le peuple mauritanien vit est relativement stable avec une amélioration relative de la prospérité et de l’absence de menaces Il  compte parmi  les peuples arabes les plus sûrs en 2021.

Selon le rapport, la Mauritanie a progressé dans l’indice de sécurité et d’assurance non-risques en ce qu’elle  est considérée comme tolérant sans discrimination raciale, haine sectaire ou  tendances extrémistes à part certaines tensions ethniques et  menaces terroristes.

En conséquence, le classement de la Mauritanie dans l’indice de la paix mondiale s’est amélioré passant cette année à 118 , contre 122 l’an dernier.

Il existe également des tendances visant à promouvoir la culture de la tolérance , indique le rapport .

En conséquence et en plus , la Mauritanie a – selon une autre mise à jour de l’indice terroriste international -  enregistré  zéro  menaces terroristes ,

À la suite des appels de coexistence pacifiques et de slogans contre l’intolérance ,la violence et la haine, les taux de criminalité ont diminué en général, tout comme a régressé la propagation des armes au niveau des citoyens.

L’ appropriation des armes par des tiers au niveau de la Mauritanie ne dépasse guère   3%, ce qui est une réussite comparée aux pays africains voisins.

Malgré l’amélioration de la coexistence interne et de la sécurité, les Mauritaniens n’ont pas amélioré  leur classement  par rapport à l’année dernière., reculant d’un rang  cette année pour se classer 12éme  en raison du manque  d’infrastructures dans  leur pays. Lesquelles sont  considérées par le rapport comme étant  l’avant-garde des indicateurs de sécurité humaine.

La classification n’a étudié que les indicateurs de 20 pays arabes et s’est basée sur l’étude d’indicateurs de sécurité, de terrorisme, de criminalité et de sûreté.

Puis le rapport a étudié le suivi de l’évolution rapide des événements dans le monde arabe au cours de l’année 2021 et d’étudier les politiques économiques et sociales des gouvernements, qui ont des répercussions sur la sécurité des citoyens

En plus de la réalité des perceptions de la corruption et sa relation avec l’étendue de l’application des lois ,de l’impunité ainsi que la mesure dans laquelle  la responsabilité, la transparence et l’intégrité sont établies et là où la bureaucratie est réduite

Au niveau de la région du Maghreb, selon le rapport, la Mauritanie a devancé la Libye en termes de stabilité et de sécurité intérieure. Le Royaume du Maroc, qui s’est hissé cette année à la huitième place, arrive en tête des pays du Maghreb, suivi de la République algérienne à la neuvième place et de la République tunisienne à la dixième place.

Au niveau arabe, le Qatar est arrivé au premier rang du classement régional, les Émirats arabes unis au deuxième rang et le Koweït au troisième rang. Les Bahreïnis sont passés au cinquième rang, tandis que les Omanais sont tombés au cinquième rang et les Saoudiens ne sont tombés que d’un rang au sixième rang, tandis que les Jordaniens ont maintenu le septième rang.

Les Irakiens ont bondi dans le classement de 17 l’année dernière à 13 cette année, et le classement des Libyens a également bondi dans le classement de 2021 par rapport au classement de 2020 d’environ 6 places à la 14e place,.

A leur  tour, les Libanais ont connu une baisse de leur classement au 15e cette année, et les Palestiniens Leur classement est tombé au 16e cette année par rapport au classement de l’année dernière.

En revanche, le classement des Syriens s’est amélioré cette année en se classant 17e contre 18e dans le classement 2020.

Les Soudanais ont également considérablement diminué leur classement de 15e dans le dernier classement à 18e cette année.

Quant aux Somaliens et aux Yéménites, ils ont maintenu le même classement pour l’année 2020, à l’avant-dernier rang, et les Yéménites sont en bas du classement de cette année.

 

Source : https://anbaa.info/?p=69469

Traduit par adrar info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire