Cinq personnes dont un ancien sénateur arrêté dans le dossier du riz avarié

Cinq personnes dont un ancien sénateur arrêté dans le dossier du riz avarié La police mauritanienne a arrêté un ancien sénateur et quatre autres personnes accusées d’avoir fait disparaître 400 tonnes de riz avarié, selon les sources de Sahara Medias obtenues auprès de sources sécuritaires.

L’affaire avait commencé quand le pôle chargé des enquêtes des crimes économiques avait voulu constater l’existence de cette quantité de riz supposée être stockée dans un hangar près du port depuis 2009.

Le parquet avait informé le commissariat à la sécurité alimentaire de la décision de vérifier l’existence de ce stock, et la surprise a été de constater la disparition de cette quantité de riz.

Informé de la situation le parquet a ouvert une enquête qui a mené à l’arrestation de cinq personnes dont un ancien sénateur.

Au cours de l’enquête qui a été menée le principal accusé a déclaré qu’il avait convenu avec un directeur du CSA de se débarrasser de cette quantité de riz avarié, ajoutant qu’il l’avait vendu à des intermédiaires travaillant pour le compte de sociétés fabriquant des aliments de bétail.

Les sources sécuritaires ont affirmé que l’ancien sénateur avait corrompu le gardien des magasins avant le transport du riz et sa vente aux producteurs d’aliments de bétail en contrepartie de sommes faramineuses qui ont échappé au trésor public

 

Sahara Médias

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire