« Le rythme d’exécution des projets », déclare le président de la République, « n’est absolument plus acceptable »

 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a présidé, mardi soir, au palais présidentiel à Nouakchott, une réunion qui a regroupé le Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal Messaoud et les ministres de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement et des Transports, MM. Sidi Ahmed Ould Mohamed et Mohamedou Ahmedou M’Haîmid.

Ont assisté, également, à cette réunion les présidents de l’Autorité de régulation des marchés publics et de la Commission nationale de contrôle des marchés publics, MM.Ahmed Salem Ould Tabakh et Mohamed Ould Abbe Ould Jeîlani.

La réunion a porté sur l’examen du retard considérable constaté dans l’exécution des projets lancés par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, dans le cadre des programmes Taahoudati et ProPEP (programme prioritaire élargi du Président de la République) visant l’amélioration des conditions de vie des populations dans les domaines de l’éducation, de la santé, des infrastructures et des routes.

Au début de la réunion, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a souligné que le rythme d’exécution des projets précités n’est absolument plus acceptable et qu’il faut, immédiatement, prendre les mesures permettant de surmonter les obstacles actuels et empêcher qu’ils se reproduisent.

Dans ce contexte, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a donné ses instructions au gouvernement pour :

- L’application rigoureuse de la loi, notamment en ce qui concerne les mises en demeure et les sanctions, voire même la résiliation des contrats, le cas échéant, et l’inscription dans les listes noires ;

- L’intensification du suivi et du contrôle des sociétés qui assurent la maitrise des ouvrages des projets.

Son Excellence a, également, donné ses instructions pour prendre toutes les mesures nécessaires, afin d’éviter cette situation à l’avenir, et ce à travers la classification des entreprises de travaux publics, suivant leurs capacités techniques et financières d’exécution des projets.

Les instructions du Président de la République portent, également, sur le renforcement de capacités techniques et financières des établissements publics afin qu’ils soient en mesure d’exécuter les différents projets.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire