La Mauritanie tente de se mettre au niveau du Sénégal avant le développement du projet gazier GTA

La Mauritanie tente de se mettre au niveau du Sénégal avant le développement du projet gazier GTADakar Actu – 2023, c’est la date retenue pour le développement conjoint du projet gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA), gisement offshore par la major britannique BP et la société américaine Kosmos Energy.

En effet, à cheval sur la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal, les deux pays se préparent à sécuriser ce gisement. Du 8 au 10 juillet dernier, les marines des deux pays avaient convenu de se préparer ensemble dans un exercice pour mieux lutter contre la pêche illégale, le trafic de drogue et la piraterie maritime.

Le général de Division, chef d’état-major général des Armées mauritaniennes, Mohamed Ould Bamba Ould Meguet, avait même effectué une visite au Sénégal. Mais notre voisin avait aussi, seul, engagé ses forces armées navales et aériennes dans une manœuvre militaire conjointe organisée par l’État-major général des Armées, le long des côtes maritimes.

La manœuvre militaire appelée « Bouclier des côtes », selon plusieurs médias mauritaniens lus par Dakaractu, visait à préparer et à entraîner les forces navales et aériennes et à renforcer leur interopérabilité pour faire face au terrorisme en mer ainsi qu’à rehausser les capacités opérationnelles de la marine nationale et de l’armée de l’air dans le domaine de la sécurité maritime et à développer la coopération opérationnelle entre les deux armées.

Dakaractu s’était posé la question sur la répétition de ces exercices et sur leur pertinence. Un questionnement légitime d’autant plus que « africa intelligence.fr/ » révèle que pour sécuriser Grand Tortue, le président Ghazouani veut doper sa marine de guerre.

La présidence mauritanienne assure le site panafricain est entrée en contact avec les chantiers navals TKMS et Fincantieri dans l’optique d’acquérir des navires patrouilleurs, qui serviront à affirmer la souveraineté de la Mauritanie sur les futurs gisements gaziers offshore de Grand Tortue Ahmeyim.

Nouakchott voudrait se mettre à la hauteur de Dakar qui a déjà pris de l’avance par rapport à son voisin. En effet la flotte sénégalaise sera renforcée dans quelques mois par la livraison de trois nouveaux patrouilleurs OPV 58 qui ont été commandés dès 2019 au français Piriou-Kership (AI du 15/07/21)…

Via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire