La dimension touristique du Festival des cités du patrimoine : les résultats prometteurs d’une volonté présidentielle

Le Festival des cités du patrimoine constitue une initiative touristique distinguée, qui a joué un rôle important dans la relance du tourisme local, notamment à la lumière de l’intérêt accordé par Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani au secteur.


Bon nombre des touristes a tenu à saluer Son Excellence le Président de la République à son départ de la ville de Ouadane, après avoir supervisé l’ouverture du festival. Une occasion pour le Président pour écouter leurs impressions très positives sur le festival, de façon particulière, et sur la ville de Ouadane de manière générale.

Des sentiments exprimés qui font renaitre l’espoir d’un secteur touristique national prometteur, qui reprendra sa bonne santé dans un proche délai Inchallah, grâce à la volonté des pouvoirs publics et au plus haut niveau, à travers la mise en place de toutes les conditions permettant d’insuffler une dynamique autoentretenue du secteur.

Afin de cerner l’avenir du tourisme national, à travers une évaluation préliminaire de la dimension touristique du festival des cités du patrimoine, l’Agence Mauritanienne d’Information a recueilli l’avis de certains responsables du secteur et de quelques touristes.

Des travaux sont en cours dans le cadre d’une nouvelle politique visant à relancer le secteur touristique, après les incidences négatives consécutives à la propagation de la pandémie du Covid 19 à travers le monde, affirme à ce propos, le directeur régional de l’Office national du tourisme au niveau de la wilaya de l’Adrar, M. Mohamed Ould Idoumou Ould Sambara, selon lequel, l’Etat avait organisé un vol direct depuis la France en direction d’Atar au profit de 140 touristes français, afin d’assister au Festival des cités du patrimoine de Ouadane.

« L’objectif est de commercialiser les sites touristiques, culturels et archéologiques du pays en organisant des visites dans la vieille ville et de certains sites touristiques, comme Guelb Richat, afin de faire connaitre les potentialités touristiques du pays », a-t-il ajouté.

« La participation de l’Office National du Tourisme consiste à présenter des exposés détaillés sur la stratégie nationale du tourisme, y compris l’identification et la catégorisation des sites touristiques, avec la préparation d’une base de données avec les noms des sites, des hôtels et des divers services touristiques du pays, pour garantir l’accès aisé des touristes à ces prestations », a-t-il poursuivi, soulignant l’arrivée attendue et régulière de vagues de touristes, à partir du 18 décembre courant, dans le cadre de la nouvelle politique visant à relancer le secteur touristique dans le pays.

Mme Brigitte Foucault, l’une des touristes présentes au festival, a exprimé quant à elle, sa joie d’assister à cet événement culturel, mettant en exergue le paysage merveilleux dont jouit la ville de Ouadane, dont son rayonnement civilisationnel et ses affluents culturels et physiques traduisant le voyage de l’homme à travers les différentes époques.

Ma visite à Ouadane m’a donné l’occasion de connaitre les repères archéologiques de la cité, tels que la vieille ville, sa muraille, sa Grand Mosquée ainsi que les autres beaux sites.

M. Gueye Del Perle, l’un des invités du festival, s’est dit pour sa part, heureux de visiter la ville de Ouadane, qualifiant cette dernière d’oasis de savoir et de connaissances, mettant également en exergue les autres spécificités patrimoniales singulières dont elle jouit.

Le festival est une opportunité importante pour s’informer sur le patrimoine culturel de la ville de Ouadane, a ajouté quant à lui M. Marc Foucault, figure internationale intéressée par le tourisme.

« La Mauritanie dispose d’énormes potentialités touristiques qui méritent d’être louées », a-t-il ajouté, affirmant que tout le monde voyage confortablement, librement et en toute sécurité, exprimant par ailleurs son admiration pour la Mauritanie et les séquences au menu du programme du festival.

Par Mohamed Ismaïl

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire