La famille de l’ancien président lance un appel aux Nations unies et à la Croix-Rouge

La famille de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a fait appel à la fois aux Nations unies et à la Croix-Rouge internationale, pointant du doigt « la confiscation des libertés et le déni des droits garantis par les lois mauritaniennes et internationales pour chaque détenu ».

La famille d’Ould Abdel Aziz a expliqué dans sa lettre : « Lorsque nous rendons visite à l’ancien président dans sa prison, nous sommes soumis à un harcèlement humiliant lors d’une fouille minutieuse qui passe par cinq postes de contrôle, et après cela, nous sommes empêchés de nous asseoir seuls avec lui, car un policier est toujours à coté  à chaque visiteur de sa famille, dans une violation flagrante et franche de sa vie privée dans le but de le harceler  et de l’humilier.

La lettre ajoute: « Après notre patience devant  toutes ces violations dont Mohamed Ould Abdel Aziz a été victime ,  en nous empêchant de nous asseoir seuls avec lui et en nous soumettant à des  fouilles humiliantes , pendant qu’il est empêché  de sortir  au soleil pendant plus de cinq mois et de faire du sport, le régime a commis aujourd’hui une nouvelle violation et une atteinte flagrante à sa vie privée, puisque il a  installé des caméras de surveillance dans chaque centimètre de sa détention et quatre caméras dans sa chambre et sa salle de bain.

la famille  a également indiqué que cette situation l » oblige à se tourner vers la Croix-Rouge et vers « toutes les organisations de défense des droits humains de la communauté internationale à travers ce cri humanitaire pour leur demander d’intervenir contre l’injustice et la violation des droits humains dans les prisons et au cours des détentions politiques »

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/36920

Traduit  par adrar info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire