Mauritanie : un financement de trois milliards d’ouguiyas pour développer les cités du patrimoine

Mauritanie : un financement de trois milliards d’ouguiyas pour développer les cités du patrimoineLe ministre de la culture, Mokhtar O. Dahi, a révélé que l’enveloppe réservée cette année aux aspects de développement et d’investissement pour le festival des cités du patrimoine a atteint plus de trois milliards d’anciennes ouguiyas.

Cette révélation a été faite par le ministre alors qu’il effectuait, en compagnie de son homologue de l’agriculture, une visite de la ville de Wadane qui doit accueillir le festival annuel des cités du patrimoine vers la mi-décembre.

Le ministre a ajouté qu’il a pu s’assurer que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite de cet important rendez-vous, remerciant les élus locaux, les notables et les secteurs concernés pour leur participation à la réussite de cette édition.

Les deux ministres ont également visité les remises en état et les installations agricoles réalisées dans le cadre du Festival des villes du patrimoine dans la ville de Wadane dont le projet agricole pilote de la ville de Wadane d’une superficie de 50 ha où seront plantés 7200 palmiers en plus de projets maraîchers prévus sur 6 ha au profit de 200 familles.

Prenant la parole à cette occasion le ministre de l’agriculture a dit que ces investissements ont deux aspects principaux d’abord la préservation d’anciennes oasis à travers la mise en place d’importantes bonifications, et un ensemble d’ouvrages de retenue d’eau pour alimenter les nappes souterraines et garantir ainsi la disponibilité de l’eau dans les puits artésiens.

Le second aspect est relatif à l’instauration d’un nouveau type de culture des oasis à travers la préparation d’espaces aménagés pour la plantation de de 14.000 nouveaux palmiers sur 100 ha au profit de 350 familles vulnérables, créant ainsi des opportunités de développement à même d’aider les populations locales et à améliorer leurs conditions de vie.

Sahara Médias

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire