Aicha Amar : Quelques notions de physique sociétale ….propres aux mauritaniens

L'esclavage en Mauritanie : sous les projecteurs de l'ONU | Atalayar - Las  claves del mundo en tus manosIl est possible de  » briser un atome », la tribu la démontré en se désintégrant pour mieux s’incruster dans l’espace public.
Renforcer son autorité sur le cours des affaires privées et publiques.
Ceci, A. Einstein ne le savait pas !!
Il faut compter sur les électrons, protons, neutrons, ces tentacules tribales, disent les connaisseurs..
Je n’en sais rien , moi, j’écoute juste d’un temps à autre ces audios, qui disent long sur nous, maures, il y’a lieu de le préciser ici, qu’il nous est spécifique..
Et, aussi étonnant, que cela puisse paraître, nous en sommes fiers.
Un guêpier, non, une fourmilière..
Le paysage politique est riche d’essaim d’ouvrières au pas de leurs gyrophares
Des petites particules.
Des naines,certes, mais géantes par leur dynamisme.
Vives et lestes.
Et, si on les formait sur des activités qui peuvent avoir un impact positif sur le développement du pays ?
Les recycler.
Aicha Amar
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire