Début du procès des accusés de meurtre du jeune Ould Berrou

Mauritanie : les meurtriers du cambiste arrêtés | MauriwebAujourd’hui, lundi, à Nouakchott, s’est ouvert le procès d’une bande de sept personnes, accusée d’avoir tué l’employé de l’agence de transfert d’argent Gaza Telecom dans le quartier d’El Mina, Mohamedou Ould Berro.

Le meurtre de Ould Berrou, dont le corps a été retrouvé brûlé, quelques jours après sa disparition, a secoué l’opinion publique mauritanienne en février 2019.

Désactivation de la caméra de surveillance

Après avoir ouvert son lieu de travail en présence de la police le lendemain matin de sa disparition, la carte d’enregistrement de vidéosurveillance n’a pas été retrouvée, alors que les caméras étaient désactivées, et le montant d’un million  500 mille ouguiyas  a disparu.

Deux jours après la disparition, le corps a été retrouvé  brulé , dans un lieu abandonné dans le  quartier Dar Naim au nord de Nouakchott.

Mohamed Lemine  Ould Berrou, l’oncle de la victime, a expliqué dans des déclarations à la presse  : « Les services de sécurité et judiciaires et les équipes d’autopsie sont arrivés. Il était clair qu’il a été étouffé et a subi plusieurs coups de couteau, puis son corps a été brûlé et laissé dans un endroit reculé et désert. »

Le gang criminel

La police a arrêté un groupe soupçonné d’avoir mené l’opération,  que le parquet a accusé du meurtre.L’ancien directeur de la sûreté de l’Etat de Nouakchott  sud , Mohamedou Ould Kaber, a qualifié ce groupe de « cellule d’une équipe de malfaiteurs ». soulignant qu’il s’agit de jeunes hommes à antécédents  et d’anciens prisonniers, à l’exception de deux, qui  appartiennent à des groupes différents.

Et qu’ils appartiennent aux différentes couches sociales  du peuple mauritanien. Ils  parlent arabe et autres, et aucun d’eux n’est étranger».

 

Ould Kaber a déclaré que le dénominateur commun entre les membres de l’équipe criminelle susmentionnée, est la consommation et le trafic de drogue, soulignant qu’ils sont des voleurs dans les rues, les maisons et les boutiques , et qu’ils utilisent des couteaux et des armes à feu lors de  leurs opérations.

Concernant  les faits du crime, Ould Kaber a déclaré que les auteurs  ont suivi Ould Berrou , pendant plus d’une journée . A la fin de son travail il voulut prendre un moyen de transport pour rentrer chez lui, Les malfaiteurs  l’ont attiré dans leur voiture comme s’il s’agissait d’un taxi et  ils se sont dirigés vers la route qui mène à son domicile  sa familial.

Quand il s’est aperçu du danger qui le menace, il a voulu  sortir de force de leur voiture, ils l’ont poignardé avec un couteau, puis l’ont transporté hors de la capitale et ont brûlé son corps.

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/36392

Traduit par adrar info

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire