Formation sur le rôle de la culture dans la promotion de la cohésion sociale

La ville de Sélibabi a accueilli vendredi, les travaux d’une session de formation sur le rôle de la culture dans la promotion de la cohésion sociale sous le thème : « Un micro ouvert pour la cohésion sociale par le biais de la culture ».


Organisé en coopération entre l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture et l’Organisation des femmes chefs de famille en Mauritanie, l’atelier profite aux imams, aux représentants des clubs de jeunes, aux regroupements féminins, aux militants de la société civile et aux organismes intéressés par les affaires culturelles et sociales dans la wilaya.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le conseiller de wali du Guidimagha, en charge des affaires administratives et juridiques, a souligné l’importance de l’atelier à travers sa contribution à la prévention des conflits et à la consolidation de la cohésion nationale dans le contexte de l’élaboration d’une stratégie nationale de cohésion sociale.

Il a ajouté que la conception de cette stratégie se fera à travers une approche participative qui repose sur une large concertation avec les acteurs locaux intéressés pour développer les mécanismes et outils de travail et faire le point des différentes propositions à cet égard.

A son tour, le représentant de l’UNESCO, M. Mohamed El Hadi Dia, a salué cette stratégie, qui vise à soutenir les fondements de l’État de droit et des institutions, ancrer l’esprit de citoyenneté, transcender les différences entre les composantes de la société, renforcer l’unité nationale, et veiller à ce que les femmes soient impliquées dans la planification et à la mise en œuvre du processus de développement de leur pays.

Pour sa part, Mme Zeina Mint Nah, déléguée régionale de l’Organisation des femmes chefs de famille du Guidimagha, a salué les efforts déployés par l’État et ses partenaires au développement pour promouvoir la cohésion et la paix sociales en renforçant le statut de la femme pour lui permettre d’occuper la place qui lui sied dans la société.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence de Mme Gaitana Mint Mohamed, directrice régionale de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Famille au Guidimagha et du Délégué Régional du ministère de la Culture, M. Boubacar Siddigh Ould Amar.

 

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire