Education : le SPES se félicite du consensus entre participants aux journées de concertations régionales

Education : le SPES se félicite du consensus entre participants aux journées de concertations régionalesInitiatives News – Le ministère de l’éducation nationale et de la réforme du système éducatif entreprend de nombreuses consultations des différents acteurs nationaux impliqués dans le secteur éducatif.

Allant des enseignants aux partis politiques en passant par les directeurs d’établissements scolaires ou d’institutions d’enseignement ou de formation ,les syndicats enseignants,les acteurs de l’enseignement privé,de l’enseignement supérieur, les parents d’élèves,les acteurs de la société civile,les élus ainsi que des notables.

L’étendue de cette concertation laisse augurer de la volonté et de la détermination de mener à bien, cette fois, la Réforme de notre système éducatif.Gageons qu’avec l’aide d’Allah,la bonne foi des uns et des autres nous y parviendrons, inchallah.

Le SPES se félicite du fait du très large consensus auquel sont parvenus les participants aux journées de concertations régionales sur quasiment tous les points des différentes thématiques discutés. Toutefois, il y eut quelques points qui susciterent plus de débats, et cela est tout à fait sain, concernant notamment les langues d’enseignement.

Le SPES estime pour sa part que l’enseignement des langues nationales dès le préscolaire est une excellente oeuvre d’intégration,de compréhension et de consolidation de l’unité nationale et qu’il faut les ériger au statut de langues officielles et de langues d’enseignement.

D’autre part, il ne faudrait pas avoir de complexe linguistique au point d’hypothéquer l’avenir du pays. Dans l’état actuel des choses, maintenir l’enseignement des matières scientifiques en français nous semble être l’option la plus pragmatique en attendant que nos langues soient plus outillées pour prendre la relève.

Par ailleurs, le SPES n’aura de cesse de réaffirmer que la réussite d’une réforme ou de tout système éducatif est fortement tributaire des conditions de travail et de vie des enseignants et autres personnels sur le terrain.

Le SPES réitère sa doléance inlassablement défendue et souhaite que les augmentations prévues portent sur le SALAIRE de BASE des Enseignants. En définitive,lors des futures journées nationales de concertations, au moment de délibérer,ces hommes et ces femmes devront se poser la seule question qui vaille : QU’EST-CE QUI EST MIEUX POUR NOS ENFANTS ? Pour qu’ils aient la meilleure intégration possible,et pour qu’ils s’épanouissent dans leur environnement familial , professionnel, social, dans leur pays et dans le monde.

Le Secrétaire Général du SPES. Kassé Oumar Hamady

Via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire