La présidence algérienne menace de venger le meurtre de 3 de ses ressortissants sur la route entre Nouakchott et Ouargla

Hier, mardi, l’armée mauritanienne a publié un communiqué de presse dans lequel elle a démenti  les informations selon lesquelles des camions algériens auraient été bombardés sur son territoire.

Aujourd’hui, mercredi, la présidence de la République algérienne a accusé l’armée marocaine d’avoir tué 3 citoyens algériens, lors, de ce qu’elle a qualifié de « voyage reliant Nouakchott et Ouargla ».

La présidence a déclaré ,dans un bref communiqué : « L’assassinat de nos concitoyens ne restera pas impuni, et les autorités compétentes prennent les mesures nécessaires pour enquêter sur leur assassinat.

Selon le site algérien « An-Nahar Online », l’accident s’est produit sur une route , à la frontière entre la région du Sahara et la Mauritanie, où le camion de citoyens algériens a fait l’objet de « bombardements », que la présidence algérienne a qualifié de barbare.

. Le communiqué indique que l’accident s’était produit le premier jour de novembre, alors que les Algériens célébraient le jour de la Révolution, expliquant que les trois victimes étaient en train de transporter des cargaisons dans le cadre de transactions commerciales.

 

Source : https://anbaa.info/?p=68133

Traduit par adrar info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire