Vient de paraitre : « Zram ou la Saga des Mreiba » du Colonel (E/R) M.L. Taleb Jiddou

Ils se comptent au bout des doigts les officiers mauritaniens qui écrivent au grand public. S’ils s’y adonnent, leur jumelle balaie avec précision méticuleuse, les détails de tous les dispositifs qu’embrase leur champ d’observation.

Dans son roman, le colonel (E/R) Mohamed Lemine Taleb Jiddou narre, dans un style rédactionnel, simple, raffiné et saisissant la pratique, certes hideuse, de l’esclavage, dans la société bédouine maure d’antan et l’évolution de son élimination progressive, concomitamment avec les progrès modernistes.

L’histoire commence sur les hauts plateaux de l’Afrique équatoriale, source de ravitaillement en esclaves et finit, là  où aboutissent les caravanes de troc, sur le Dhar de l’Adrar, en Mauritanie.

Moriba, un prince africain, réduit en esclavage sera affranchi grâce à son courage et sa bravoure et épousera une princesse arabe Ramla , fille de son maitre , dont il aura une fille Mariétou.

L’oncle de Ramla n’ayant jamais apprécié le mariage de sa nièce et surtout la naissance de sa fille, attendit la mort de son frère, pour tuer sauvagement le vaillant  Moriba .

Mariétou , séparée des siens, sera à son tour réduite en esclave et aura un enfant, Zram dont le père non déclaré, n’est autre que son nouveau maitre.

Lequel Zream – concours de circonstances oblige – est inscrit à l’école puis intégra l’armée.

C’est là qu’il découvrit le sens de la fraternité, de l’égalité, de l’altruisme et de l’esprit communautaire.

Une prise de conscience de ses droits civiques et son devoir national qu’il va mettre à contribution, en s’engageant sur le chemin de la lutte politique pour la liberté et l’égalité.

A ce stade, l’auteur de cet émouvant et captivant  roman, laisse le lecteur perplexe, en attente de la suite qu’il compte narrer dans deux autres ouvrages.

Le roman « Zram ou la Saga des Mreiba »  est disponible dans la librairie 15/21 à Nouakchott .

 

Rédaction Adrar.Info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire