Le président Ghazouani sera le deuxième orateur lors du sommet sur le climat

Le président Ghazouani sera le deuxième orateur lors du sommet sur le climat L’ambassade de Grande Bretagne en Mauritanie a révélé que le président mauritanien Mohamed O. Cheikh Ghazouani sera la deuxième personnalité à prendre la parole lors du sommet sur le climat prévu dimanche prochain dans la ville écossaise de Glasgow.

Ce sommet réunira les dirigeants du monde dans une tentative que les experts du climat considèrent comme une dernière chance de maintenir l’effet de serre au niveau mondial à 1,5 degré Celsius au cours de ce siècle.

Ce sommet qui devait se tenir l’année dernière et qui a été reporté à cause du coronavirus, est considéré le meilleur rassemblement où devront négocier les dirigeants et les diplomates des engagements destinés à retarder le phénomène du changement climatique et la lutte contre les conséquences de l’effet de serre.

En 2015, les participants avaient signé « l’accord de Paris » sur le climat qui prévoyait de maintenir la hausse des températures moyennes à moins de deux degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels.

Cette décision qui n’était pas contraignante, a amené les pays à continuer d’utiliser et à brûler des combustibles fossiles et à couper des arbres à grande échelle, des comportements qui empêchent la réalisation de l’objectif fixé.

Le gouvernement britannique fait pression pour la conclusion d’un accord qui interdira définitivement l’utilisation du charbon, et propose par ailleurs l’arrêt des véhicules à essence et diesel à l’horizon 2040, en plus de la mobilisation de fonds destinés à limiter demande la destruction de vastes étendues de forêts dans le monde.

Les pays pauvres en Afrique et en Asie connaissent de grandes difficultés face au phénomène du changement climatique ce qui a amené les pays les plus exposés à ce phénomène à demander des aides particulièrement financières afin d’atténuer son impact.

Lors du dernier sommet sur le climat tenu en 2019 à Madrid les négociateurs ont tenté vainement deux jours durant de parvenir à un consensus à propos des ambitions relatives au marché du carbone.

Sahara Médias -

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire