Mbarek Ould Beyrouk ,depuis la France …

Éditions Elyzad - Mbarek Ould Beyrouk à l'Institut du monde arabe. Très  belle rencontre animée par Francesca Isidori, lecture du nouveau roman de  l'auteur, "Je suis seul", par Léon Bonaffé. Merci àAujourd’hui à Toulouse, hier à Montpellier.Demain Lyon Marseille, Paris,… Un public éclairé. Jeunes,moins jeunes. Averti des choses de la littérature. Curieux.
J’ai surtout été étonné du peu de connaissance qu’ils ont de la Mauritanie. Notre pays ne rayonne pas à l’extérieur,il faut l’avouer. Pourquoi?
Parce que nous n’y croyons pas beaucoup nous mêmes. Ou parce que nous voulons rester nous même,avec nous même, des nomades qui ne sont plus nomades,une culture ignorée et qui se cache,un pays arabe,africain et qui s’oublie..
Il y a aussi que notre culture ne s’exporte pas ,que notre diplomatie, c’est de la fumée, il y’a…il y’a…
Je continue ma tournée littéraire en France,chaque jour une ville,des sourires,des gens intelligents et cultivés, mes romans,analysés,discutés,mais j’ai hâte que ça finisse et que je rejoigne mon bled que j’aime bien flétrir mais dont je ne peux me passer.
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire