Mauritanie : les russo-émiratis d’Emiral Resources avancent dans l’or du pays

Mauritanie : les russo-émiratis d'Emiral Resources avancent dans l'or du pays

Cherchant à grandir dans l’or africain, la société Emiral Resources a obtenu le 8 septembre un permis de recherche en Mauritanie. Sa filiale dans le pays, Emiral Mining, avait sollicité ce périmètre auprès des autorités de Nouakchott courant août, rapportent nos confrères d’Africa Intelligence.

La venue d’Emiral Resources intervient dans un contexte où les investisseurs sont à l’affût d’opportunités dans le secteur aurifère, notamment en Afrique de l’Ouest. Emiral Resources est déjà présente dans le secteur minier au Burkina Faso, au Ghana et au Soudan.

Pour rappel, en vue de se renforcer dans l’or en Afrique, secteur dans lequel Abou Dhabi et Dubaï misent fortement pour faire croître leurs revenus à long terme, des investisseurs émiratis se sont alliés avec l’ex-DG russe de GPB Global Resources pour créer Emiral Resources.

En Mauritanie, le secteur aurifère est largement dominé par Kinross, puis arrive de loin Algold.

Le pays compte aujourd’hui 50 000 orpailleurs et une production artisanale annuelle d’environ 6 tonnes. En 2020, la Mauritanie avait crée une nouvelle société pour bien gérer l’exploitation artisanale de l’or.

La rédaction de Cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire