Les avocats de l’ancien président : notre client subit des actes attentatoires dans son lieu de détention

Les avocats de l'ancien président : notre client subit des actes attentatoires dans son lieu de détentionTaleb Khyar Mohamed – Pour la deuxième semaine de suite, le lieu de détention en isolement total de notre client a fait l’objet d’une irruption intempestive d’éléments n’appartenant ni à la surveillance, ni à la direction des prisons.

Ces éléments dont on ignore le corps d’origine sont armés jusqu’aux dents, et se sont livrés à toutes sortes de gestes et d’actes intimidants, outre les investigations et autres fouilles, mettant à nouveau en chambardement les effets personnels de notre client, dans un désordre assourdissant, à l’intérieur même de la prison spéciale affectée à sa seule et unique détention, et à nul autre, par arrêté du ministre de la justice.

Aussi, nous venons attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur ce qui suit :

1) Que notre client fait porter la responsabilité pleine et entière de tels agissements affectant sa sécurité, et de nature à menacer son intégrité physique et morale, à la direction de la prison, au ministère de la justice , ainsi qu’à l’Etat de Mauritanie, qui ensemble et de manière concertée, permettent de la sorte à des éléments étrangers à l’établissement pénitentiaire créé par arrêté ministériel du département de la justice, de s’introduire en toute illégalité dans le lieu spécialement affecté à la détention de l’ancien président de la république, pour se livrer de manière abusive et délibérée à des actes attentatoires à sa sécurité, alors qu’il est en isolement total, ce qui le rend plus vulnérable, et l’expose davantage aux abus.

2) Que notre client se réserve le droit de mettre en œuvre toute procédure que de droit contre les personnes qui se livrent à de telles intrusions dans son lieu de détention, et contre toute hiérarchie dont relèvent ces individus.

3) Que ces pratiques dégradantes auxquelles est soumis notre client, fortement attentatoires à sa sécurité, et prises en marge de toute légalité, sont la preuve incontestable que son inculpation et son incarcération n’ont aucune relation, ni avec la loi, ni avec les principes d’un procès équitable, encore moins avec les traités et conventions internationales relatives aux détenus, et que les accusations dont il fait l’objet, relèvent plutôt de motivations politiques, et pour toutes ces raisons, nous avons adressé un recours au directeur de la prison civile, en vue de voir mettre fin à de tels agissements d’une gravité sans précédent, et pour voir privilégier le droit et la justice sur la force et les abus.

Le Collectif chargé de la défense de l’ancien président de la république Mohamed ould Abdel Aziz

Nouakchott le 24/09/2021

via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire