«Toutes les réformes convenues par la famille des médias seront mises en œuvre» (Ministre de la Culture)

«Toutes les réformes convenues par la famille des médias seront mises en œuvre» (Ministre de la Culture) Le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, M. Mokhtar Ould Dahi, a confirmé que, sur instruction de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le département mettra en œuvre tout ce qui a été convenu par la famille des médias en matière de réformes du secteur de la presse.

En ouvrant, ce jeudi à Nouakchott, les travaux de l’atelier sur le projet de décret relatif à la presse électronique, le ministre a assuré que les recommandations du Comité de réforme du secteur de la presse, qui ont été traduites en lois et décrets, verront bientôt le jour.

Il a précisé que cette réforme rejaillira positivement sur le paysage médiatique en général et se traduira par une augmentation de l’aide et de l’appui public aux médias et entrainera une plus grande professionnalisation de leurs ressources humaines.

Le ministre a indiqué que le projet de ce décret définira le service de presse électronique et délimitera les frontières entre celui-ci et d’autres services électroniques, qui n’ont rien à voir avec le domaine journalistique. Il permettra d’assouplir les procédures, de renforcer la liberté de presse et de rehausser le niveau de professionnalisation des journalistes.

Il a souhaité que les participants à l’atelier aboutissent à une proposition de développement du paysage médiatique, à travers un texte qui favorise la normativité du secteur et s’accommode des valeurs d’ouverture et de tolérance, dans le respect des règles éthiques et déontologiques de la profession.

A son tour, le président de la séance, M. Khalil Ould Anhoui, a fait un bref exposé sur l’histoire de la presse mauritanienne et les étapes qu’elle a traversées, en abordant l’émergence d’Internet à la fin du siècle dernier, et la révolution des communications qui l’a accompagné. Il s’est appesanti sur les défis de ce nouveau support de communication, et les profondes transformations qu’il a entraînées sur la scène médiatique ainsi que sur la nécessité de sa régulation en harmonie avec les valeurs culturelles et religieuses du pays.

Les participants ont suivi une présentation faite par l’expert Abdallahi Ould Bousseiry sur le contenu du décret, dans lequel il était connu sous le nom de service électronique (qui est tout service de communication écrite ou audiovisuelle à destination du public, via Internet d’une manière professionnelle…). Il a évoqué les avantages que conféreront l’adoption et l’application de ce projet de décret au secteur de la presse.

Par la suite, le président de séance a ouvert la voie aux participants, y compris la presse et les professeurs de journalisme et de la communication, pour exprimer leur avis sur le projet de décret, et pour répondre à leurs questions.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire