Manifestation contre la cherté de la vie : Les Femmes Leaders pour la Justice et l’Egalité à nouveau devant la Présidence

Manifestation contre la cherté de la vie : Les Femmes Leaders pour la Justice et l’Egalité  à nouveau devant la PrésidenceInitiatives News – « Nous venons réclamer nos droits encore une fois ! Nous étions venues ici le 04 août 2021. » Ces propos sont de Thiédel M’baye artiste et chanteuse mauritanienne qui s’exprimait en sa qualité de chargée de communication du mouvement des Femmes Leaders pour la Justice et l’Egalité.

Mercredi 1er Septembre, elles étaient 150 a à manifester pour la deuxième fois devant la Présidence de la République à Nouakchott. Elles étaient revenues « pour envoyer des messages au président Mouhamed Ould El-Ghazaouni. » Ont affirmé ces femmes qui entendent ainsi protester contre « l’injustice et l’inégalité» dont souffre la société.

« Nous sommes là pour continuer ce qu’on a déjà commencé. » A martelé Madame Thiédel Mbaye pour qui à cause de la cherté de vie, « il est difficile de faire nos achats ».

« Les commerçants augmentent de jour en jour les prix des produits alimentaires, nous sommes fatigués ! On ne peut plus rien acheter au marché. Etant des femmes, celles qui se rendent au marché, chaque jour nous demandons la diminution des prix ». A déclaré la chanteuse et chargée de communications du mouvement des Femmes leadesr pour la Justice et l’Egalité.

D’autres femmes ont pris la parole pour rappeler qu’elles réclament l’égalité des chances de réussite à l’ensemble des enfants mauritaniens. « Nous sommes venues pour que nos gouvernants sachent que nous ne sommes pas du tout contentes de subir l’exclusion, la discrimination, l’inégalité et l’injustice. » A déclaré la Présidente du Conseil d’administration, Mme Coulibaly Sirandou Keita qui a tenu à rappeler : « Nous ne sommes pas un mouvement politique, ni un mouvement contre le gouvernement, mais nous sommes tout simplement des citoyennes qui voient une situation qui ne les favorise pas et qui réclament leurs droits. »

Pour leur part Mesdames Ana Aidara Présidente et Assa Diagana, coordinatrice du mouvement Femmes Leaders, ont lancé un appel à l’état. « L’avenir de nos enfants est en jeu. Etant des femmes et des porteuses de vie, nous sommes pour la défense de nos enfants. Nous lançons un appel à toutes les femmes mauritaniennes de se joindre au mouvement pour combattre car c’est l’avenir de la jeunesse Mauritaniennes et de notre pays qui est en danger ».

Le mouvement des femmes leaders pour la justice et l’égalité est présent à Nouadhibou où des femmes ont manifesté aujourd’hui pour réclamer les mêmes droits.

Compte-rendu N. Bigué Sarr

via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire