Vient de paraître | La Mauritanie des colonels – Chroniques de 40 ans de médiocrité au pouvoir

Vient de paraître | La Mauritanie des colonels - Chroniques de 40 ans de médiocrité au pouvoir Boubacar N’DIAYE revient à nouveau. Après La Mauritanie, ses colonels et moi – Ma guérilla personnelle pour la démocratie, paru le 30 avril 2015, il publie La Mauritanie des colonels – Chroniques de 40 ans de médiocrité au pouvoir paru le 19 juillet 2021.

Cet essai examine les dynamiques politiques et socioculturelles de la Mauritanie telle que façonnée par la poignée de colonels qui ont instauré pendant plus de quarante ans un système de domination, de discrimination, et de prédation dont ont été victimes tous les Mauritaniens, singulièrement leurs compatriotes noirs.

L’analyse suggère aussi que la médiocrité qui caractérise ces colonels de Mauritanie n’a pas épargné les élites politiques et intellectuelles civiles qui ont semblé bien s’y accommoder.

Dance ce livre, on y lit que « [l]a Mauritanie est véritablement un État miraculé. Il relève en effet du miracle qu’elle ait, jusqu’ici, échappé au sort de nombre d’États africains dont la descente aux enfers (guerres civiles, crises et instabilité chroniques) a été causée par une succession de dirigeants ineptes, arrivés au pouvoir souvent à la suite de coups d’état militaires. Il suffit pour s’en convaincre de jeter un coup d’œil sur le paysage de désolation que l’Afrique des RCA, RDC, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, et bien d’autres encore, présente au monde. Contrairement à la plupart de ces pays, la Mauritanie a généralement été épargnée l’examen soutenu dont certains de ces pays ont fait l’objet. Cependant, au vu de la catastrophe qui a été évitée de justesse lors de la crise post-électorale de juin 2019 (et il y a une génération, les fameux ‘événements’ de 1986-1992), pour tout observateur averti de la scène politique de ce pays, une question lancinante, inévitable s’impose : Jusqu’à quand, ce miracle va-t-il durer ?

Sans prétendre répondre spécifiquement à cette question, ce livre a cependant l’ambition d’aider le lecteur à comprendre pourquoi cette question, loin d’être saugrenue, doit être légitimement posée. Depuis le coup d’état du 10 juillet 1978 qui a inauguré pour la Mauritanie l’interminable ère prétorienne, une constance a été l’incurie, la carence de leadership—pour tout dire la médiocrité–des colonels qui se sont succédé au sommet de l’état au rythme de putschs, de contre-putschs et d’intrigues.

(…)

Ce livre ambitionne donc d’exposer le lecteur à la sociologie politique et aux dynamiques souvent occultées de ce qu’il convient d’appeler la « Mauritanie des colonels ». Il reflète à la fois le regard critique d’un observateur assidu (et protagoniste passionné) des convulsions sociopolitiques de son pays, et l’analyse appliquée d’un politologue et chercheur qui a consacré toute une carrière académique et de consultant international aux problématiques des relations civilo-militaires, de la gouvernance politique, et de la gouvernance du secteur de la sécurité en Afrique. Comme le lecteur s’en apercevra, cette passion est assumée, mais elle est mise à contribution en tandem avec cette expertise. »
—-

Boubacar N’DIAYE est professeur de sciences politiques et d’études panafricaines au College of Wooster, OH, États-Unis. Il est un chercheur spécialisé dans les relations civilo-militaires, la réforme et la gouvernance du secteur de la sécurité et la démocratisation.

Il est l’auteur de nombreux articles de revues et articles universitaires sur ces sujets. Il est également auteur, co-auteur, co-éditeur ou contributeur de plusieurs livres, dont The Challenge of Institutionalizing Civilian Control (2001), Not Yet Democracy: West Africa’s Slow Farewell to Authoritarianism (2005), Challenges of Security Sector Governance. en Afrique de l’Ouest (2008) ; Élections en Afrique de l’Ouest : 1990-2009 (2011) ; La CEDEAO et la dynamique des conflits et la consolidation de la paix (2011) ; L’Afrique de l’Ouest et la guerre américaine contre le terrorisme (2013) ; L’héritage des colonels mauritaniens : la prochaine crise de l’Afrique de l’Ouest ? (2015); Les colonels mauritaniens : leadership, relations civilo-militaires et démocratisation (2017).

Il a été consultant auprès d’agences et d’organisations africaines, américaines et internationales telles que la CEDEAO, l’UA, le SIPRI, l’ACSS, l’ONU, la Banque mondiale et le Forum pour la prévention des conflits et la paix de la SSRC. Dr N’Diaye est impliqué dans la formation des dirigeants d’organisations de la société civile, des décideurs politiques, y compris des parlementaires et des membres des forces armées à la gouvernance de la sécurité en Afrique de l’Ouest.

Il est président du Réseau africain du secteur de la sécurité et membre des conseils consultatifs internationaux. Il contribue également à diverses initiatives universitaires et de plaidoyer conçues pour réformer les établissements de sécurité et institutionnaliser la gouvernance démocratique dans le secteur de la sécurité des États africains.

Par Cridem Culture

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire