La Cour suprême confirme la décision d’emprisonner Ould Abdel Aziz

 La chambre criminelle de la Cour suprême a confirmé aujourd’hui, mardi, la décision du pouvoir judiciaire de renvoyer l’ancien président en prison pour violation des termes du contrôle judiciaire.

La chambre criminelle a rejeté les demandes de la défense d’Ould Abdel Aziz d’annuler sa soumission au contrôle judiciaire, de le libérer et de l’autoriser à voyager entre les villes et à l’étranger.

On se rappelle que le juge d’instruction avait renvoyé Ould Abdel Aziz en prison en juin dernier, après avoir violé les termes du contrôle judiciaire.

Les avocats d’Ould Abdel Aziz, lors d’une conférence de presse tenue le 4 avril, ont accusé les autorités d’une liste d’accusations, dont « l’arbitraire, l’imposition de procédures d’inspection humiliantes à l’équipe  de la défense et l’empêchement de ses membres de rendre visite à leur client ».

Ils ont déclaré que leur client se voit refuser tous ses droits en tant que prisonnier :  « Il est soumis à un isolement cellulaire arbitraire,  n’a pas le droit de recevoir la visite des membres de sa famille, ses proches et ses amis, et est privé de sport, de soleil et d’accès aux médias.

 

Source : https://mourassiloun.com/node/19972

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire