Les divergences entre les blocs parlementaires auront-elles raison de la Haute Cour de justice / les noms des candidats les plus en vue ?

La naissance de la Haute Cour de Justice ne semble pas facile ni simple. Dès l’annonce  de candidature à son adhésion, des conflits sont nés au sein des blocs parlementaires.

A  l’heure où le parti au pouvoir n’a pas réussi à clore la liste de ses  candidats, malgré son droit à présenter 6 membres, dont le président,  l’opposition n’a pas l’air d’être dans de  meilleures conditions, car ses deux blocs: UFP et RFD d’une part, et APP et Sawab   d’autre part, se querellent sur qui proposer ? Le premier  bloc propose le professeur Al-Id Ould Mohameden , l’autre bloc propose Sghair Ould Atigh

Dans le groupe  d’Al-Mizan, allié à  la majorité au pouvoir, le conflit a également éclaté entre deux ailes, dont l’une soutient la candidature du député Mohamed Bouya Ould Cheikh Mohamed Fadel, et l’autre soutient la candidature du  Dr Ababa Ould Benyoug.

Seul le parti Tawassoul a nommé son juge et son successeur en  les deux parlementaires : Hamadi Ould Sidi El Mokhtar et Anissa Ba .

La décision finale des candidatures à la Haute Cour de Justice reste tributaire des six nominations du parti au pouvoir, car il se murmure  qu’il accordera la présidence du tribunal à l’avocat Habib Ould Djah.

Une décision sujette cependant, à l’élection des neuf juges constituant la cour.  lesquels  choisiront parmi eux, un  président.

Mardi prochain, le 20 juillet, a été fixé comme date de l’élection des membres de cette Haute  Cour de Justice

 

Source : https://mourassiloun.com/node/19498

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire