Communiqué du CCME sur l’étude d’un échantillon de marques de thé consommées en Mauritanie.

Un comité technique du Collectif des Cadres Mauritaniens Expatriés (CCME) a présenté, lors d’une séance virtuelle de travail, le 26 juin 2021, à la Ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Naha Mint Mouknass, en compagnie de certains de ses collaborateurs, un rapport d’une étude sur la contamination potentielle par des pesticides d’un échantillon de marques de thé consommées en Mauritanie. L’étude a été initiée par le CCME.

La présentation a porté sur les objectifs, la méthodologie, les résultats (issus d’analyses réalisées par un laboratoire européen), et les interprétations, ainsi que les conclusions et les recommandations de l’étude.

Les résultats de l’étude ont révélé que quelques pesticides ont dépassé les seuils autorisés et auraient entrainé un arrêt d’importation future des produits concernés, selon les normes de référence du laboratoire. Toutefois, les conclusions du laboratoire font ressortir que les risques identifiés ne nécessitent pas un retrait immédiat des stocks déjà sur le marché. Le CCME estime qu’une action urgente des pouvoirs publics est nécessaire pour le contrôle des futures importations du thé.

La Ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, a remercié le CCME et salué son initiative et son travail de veille citoyenne. Elle a réaffirmé qu’aucun effort ne sera épargné pour que la santé et la sécurité de nos citoyens soient maintenues au-dessus de toute autre considération.

Elle a également informé le CCME que le Ministère envisage d’étendre l’étude à l’ensemble des marques de thé présentes sur le marché mauritanien et à tous les éléments nocifs que pourrait contenir le thé.

En attendant que les mesures destinées à prévenir plus largement les risques soient mises en place, la pratique de rinçage du thé avant sa décoction, « Techlila », conjuguée avec une modération dans la consommation journalière, constitueraient de premières mesures simples et à la portée de tous, pour l’atténuation des risques.

Madame la Ministre a également précisé qu’en fonction des résultats des enquêtes et des analyses approfondies, des mesures idoines seront immédiatement adoptées pour éliminer tous les risques qui pourront se révéler.

Fait à Nouakchott, le 15 juillet 2021                                                  Le CCME

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire