NOTRE PAYS PRIVILÉGIE BEAUCOUP PLUS UN ÉTAT-GENDARME QU’UN ÉTAT-PROVIDENCE.( 2 vidéos)

L'appel global pour la Mauritanie 2012 : FAO in EmergenciesLe ministre de l’Intérieur est présent partout au nom de cet État-gendarme. Quel ministre représente un État-providence qui n’existerait pas en réalité ? Personne ne semble en vue pour jouer ce rôle.
Il n’est pas admissible humainement dans notre pays que des cas de famine puissent encore exister.
On doit pouvoir enrayer définitivement cette tare qui nous revient comme un boomerang à la figure.
Des familles vivant dans une extrême pauvreté, sans possibilité d’en sortir, doivent bénéficier de quelques ressources pour assurer le minimum vital.
Image de prévisualisation YouTube
En particulier, les familles monoparentales dont le chef est un homme ou une femme âgée. Donc incapable de travailler pour nourrir des enfants en bas âge.
J’ai écouté une vieille dame dans le mur de mon ami Ely Salem décrire une situation de grande détresse soulignant qu’elle n’a pu préparer aucun repas pour ses petits-enfants depuis la veille.
Certains pourraient à juste raison me reprocher que cette confession n’a rien d’exceptionnel. Que des milliers de familles sont probablement dans son cas. Sauf que le témoignage que j’ai écouté vient d’une vieille femme.
Ce qui laisserait croire qu’il n’y a aucune personne valide autour d’elle pour l’aider à prendre en charge des petits-enfants. Peut-être des orphelins.
Malgré tout, cette femme garde ce qui lui reste de non négociable, sa dignité. De cette dignité souveraine qui ne laisse transparaître aucune plainte. Animée d’une foi inébranlable qui lui assure encore un souffle de vie.
Image de prévisualisation YouTube
Mon propos aurait été insuffisant et même frustrant si je m’arrêtais à ce fait divers qui met à nu les tares de notre société où la solidarité tant vantée n’est pas aussi effective et laisserait sur le bord de la route plusieurs dizaines de milliers de familles.
À mon avis, l’État devrait inclure dans ses principales missions d’assurer un minimum de protection sociale à ce type de famille. Une bourse familiale en plus de prendre en charge l’éducation des petits-enfants. Avec le but d’éviter de contribuer à des candidatures futures à une délinquance criminelle.
Nous devrions pour cela changer de paradigme en privilégiant et mettant en place un filet social significatif et des moyens considérables pour venir au secours, de façon permanente, aux personnes vulnérables exposées aux risques et aléas d’une vie sans espoir pour de nombreuses familles vivant à l’intérieur du pays.
Autrement dit, concrétiser un fort besoin d’État-providence.

Béchir Fall  (Juriste)

……….

Quelques réactions à ce texte :

    • Mohamed Moktar

      Mon frère Béchir votre cri de cœur vient à point nommé et décrit une situation existentielle, certes, vécue par plusieurs concitoyens mais le cas de la vieille dont vous parlez est pitoyable, je l’avais écouté, cette vidéo qui m’a brisé le coeur.
ImamCheikh Ely

Cri d’alarme pertinent et justifié. Un filet social bien évidemment….Il y’a lieu aussi que nos économistes sachent que le modèle économique jusqu’ici imposé à nos pays est source de leur placage au sol. Il faut impérativement changer de fusil d’épaule et configurer autrement les fondements de notre économie afin qu’elle soit plus sociale et que l’urgence permanente soit introduite comme un facteur fondamental de cette économie.
Sidi Lekhdeyem

Rien à ajouter. Ce cri du cœur est légitime et confirme s il en est encore besoin, que le précarité et la pauvreté sont toujours présente s.La solution préconisée est simple et peu budgetivore.Il ne manque que la volonté politique pour éradiquer ces poches de pauvreté encore existantes.
Zineb Abdullah

Oui c’est bien réfléchi et bien dit
l’État doit traiter cette pauvreté extrême avant qu’il ne soit trop tard par tous les moyens disponibles
Les enfants issus de ces milieux défavorisés seraient affamés depuis leur jeune âge non éduqués et finalement des futures bombes à retardement
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire