Défense du cinéaste Abderrahmane Ahmed Salem : Nous poursuivrons notre combat devant la Cour d’appel

 Ould Ahmed Salem acquitté des deux charges le visant, affirme sa défense Notre client avait été acquitté des deux charges retenues contre lui par le ministère public, à savoir l’implication dans le détournement de fonds publics et la contrefaçon de devises, a affirmé le collectif de défense du réalisateur Abderrahmane Ahmed Salem.

 

Le tribunal a requalifié les faits attribués à l’intéressé, les considérant comme une simple violation prévue à l’article 140 du Code pénal, sous le nom de « fabriqué, vendu, colporté ou distribué tous objets, imprimés ou formules, obtenus par un procédé quelconque et qui, par leur forme extérieure, présenteraient avec les pièces de monnaie ou les billets de banque ayant cours légal en Mauritanie ou à l’étranger » et qui passibles d’un emprisonnement de dix jours à six mois et d’une amende de 5.000 UM à 40.000 UM, ajoute ledit collectif dans des éclairages signés au nom de Me Mohamed Lemine Ould Bah.

Nous poursuivrons notre combat devant la Cour d’appel pour que cette condamnation soit rayée de ses registres et jusqu’au blanchissement total et le recouvrement d’Abderrahmane de son casier judiciaire vierge comme il se doit, d’une part et jusqu’à la présentation de ceux qui l’ont accusé d’avoir commis des délits portant atteinte à l’honneur et qui lui ont gâché une année de sa vie,  de leurs excuses.

https://essahraa.net/node/25655

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire