Vidéo. Mauritanie: le Centre culturel marocain de Nouakchott lance une académie de musique

Vidéo. Mauritanie: le Centre culturel marocain de Nouakchott lance une académie de musiqueLe360afrique - Le Centre culturel marocain de Nouakchott (CCMN) élargit sa palette de services offerts aux jeunes Mauritaniens. Dernier en date, le lancement d’une académie de musique qui leur permet d’apprendre les métiers et les instruments de musique.Fortement engagé en faveur de la promotion de l’art sous ses multiples facettes en Mauritanie, le Centre culturel marocain de Nouakchott (CCMN) a pris l’initiative de créer le noyau d’une académie dédiée à l’apprentissage des métiers et des instruments de musique depuis quelques mois.

Un projet qui a fait du chemin en attirant plusieurs dizaines de jeunes filles et garçons, à la fois dans la filière de la musique traditionnelle arabe et celle de la musique moderne.

Ainsi, des cours portant sur la maîtrise d’une large gamme d’instruments sont dispensés aux différents bénéficiaires, qui trouvent l’opportunité de se former sur place sans débourser la moindre ouguiya.

Cheikh ould Abba, professeur de musique, issu d’une lignée de griots explique, « je suis là pour enseigner le luth arabe (oud). On est là depuis l’an dernier. Je remercie le Centre culturel marocain de Nouakchott (CCMN), et par delà les autorités marocaines, pour avoir initié cette formation, qui permet aux jeunes Mauritaniens d’apprendre à jouer d’instruments rares, non disponibles sur le marché, qu’on ne peut retrouver que chez quelques privilégiés ».

Pour ces jeunes, très réceptifs, c’est une grande première d’apprendre en théorie et en pratique la musique. La pandémie de Covid-19 a perturbé le cycle de formation, mais les organisateurs ont su gérer la situation et cela représente un grand acquis.

Mohamed Lemine, bénéficiaire de la formation témoigne, « passionné de musique, je suis heureux d’être là au Centre culturel marocain de Nouakchott (CCMN). J’ai appris le luth arabe. Je remercie l’institution de m’avoir offert cette opportunité ».

Ahmed Mahmoud, un autre bénéficiaire a pu apprendre à jouer d’un autre instrument. Ainsi, il déclare, « je remercie le Centre culturel marocain de Nouakchott pour m’avoir appris à jouer au piano ».

Pour Abdel Aziz Sarr, formateur, il s’agit « d’une Initiative importante, qui permet à beaucoup de jeunes de pratiquer la musique, à travers plusieurs instruments et gratuitement. Vous savez que dans de nombreux pays, l’apprentissage des métiers de la musique exige des dépenses importantes pour payer les cours. Ici, le centre culturel marocain permet de régler ce problème, et nous le remercions pour cela ».

Pour sa part, Hiba Rarib, marocaine, élève, est ravie d’avoir appris à jouer du piano. Malgré un arrêt forcé provoqué par la pandémie, elle a pu continuer son initiation grâce à une application.

Said Jawhari, directeur du Centre culturel marocain de Nouakchott, revient sur les conditions de création du noyau d’une académie de musique, qui a commencé par l’unité de musique traditionnelle arabe en 2019, et la section moderne en 2020.

Image de prévisualisation YouTube

Ainsi, suivant sa vocation originelle de promouvoir l’art musical et tous les autres, le CCMN a su parfaitement adapter ses activités au contexte de la pandémie du Covid-19.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck

Via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire