Mauritanie – SOMAGAZ : La Police enquête sur une affaire de rétrocommission

Mauritanie - SOMAGAZ : La Police enquête sur une affaire de rétrocommission La Police des crimes économiques a ouvert ce samedi une enquête sur une affaire de rétrocommission secouant la Société Mauritanienne de Gaz (SOMAGAZ). La Police a également saisi le passeport de plusieurs responsables de la Société.

L’enquête a été ouverte suite à une plainte de la société sénégalaise Entreprises Industrielles accusant des intermédiaires mauritaniens de lui avoir exigé le versement de 5% de commission sur un marché public.

Selon des documents obtenus par Alakhbar, le marché concerne la construction en faveur de SOMAGAZ d’une sphère GPL de 3300 M3, la réhabilitation et la requalification de deux sphères de 2000 M3 chacune, la réhabilitation du réseau incendie et la mise à niveau du système anti-incendie.

Entreprises Industrielles accuse également « la personne chargée des marchés publics du Ministère du Pétrole et de l’Energie d’avoir rendu le marché infructueux ».

Dans sa plainte adressée à la Commission de Réglement des Différends, la société sénégalaise indique : « Nous avons déjà effectué en 2008 une étude pour le compte du group allemand qui a été consulté par la SOMAGAZ pour faire un cahier de charge concernant justement ces consultations. Nous nous sommes rendus sur place et nous avons fait une vérification technique approfondie sur les sphères, le réseau incendie et les installations annexes. Nous étions à l’époque étonnés que la SOMAGAZ puisse continuer à travailler dans ces conditions. Ce n’est que par miracle qu’une catastrophe n’est pas intervenue ».

Entreprises Industrielles qui dit avoir tiré à deux reprises la sonnette d’alarme, ajoute que « si des mesures immédiates ne sont pas prises des vies humaines payeront le prix et une bonne partie des installations de la zone portuaire va voler en éclat ».

Réagissant à l’affaire, la Commission de Réglement des Différends (CRD) relevant de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) a suspendu la procédure de passation du marché concerné jusqu’au prononcé de sa décision définitive.

Al-akhbar

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire