Vidéo. Réactions des partisans de l’ancien président Ould Abdel Aziz après sa mise en détention préventive

Vidéo. Réactions des partisans de l'ancien président Ould Abdel Aziz après sa mise en détention préventiveLe360 Afrique – La mise en détention préventive de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, poursuivi dans le cadre d’une affaire de «corruption, détournement, blanchissement», continue de susciter de vives réactions en Mauritanie. Ces parents et partisans crient leur colère et dénoncent l’acharnement du régime.

Le placement en détention provisoire, mardi soir, de Mohamed Ould Abdel Aziz, ancien président mauritanien (2008/2019), poursuivi pour diverses infractions liées à la gouvernance, au motif de n’avoir pas pointé à la police conformément aux conditions de son placement sous contrôle judiciaire, puis en résidence surveillée, suscite colère et indignation dans les rangs de ses proches et partisans, qui dénoncent un règlement de comptes politiques et exigent sa libération immédiate.

Mohamed Ould Abdel Aziz, proche parent de l’ex chef de l’Etat, a demandé la libération de ce dernier: «Je profite de l’occasion pour demander la libération immédiate et sans conditions de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ce pays est géré actuellement par une mafia qui ne sert à rien, et cette arrestation ne règle pas les nombreux problèmes auxquels il est confronté. Tout cela sera clair dans les prochains jours. Par ailleurs, je vois dans cet évènement intervenu le 22 juin 2021, une coïncidence troublante avec le deuxième anniversaire de l’élection de Mohamed Cheikh El Ghazouani, en 2019». A la fin, il insiste encore sur l’exigence de remettre en liberté l’ancien président.

Mohamed Vall Hadi Foyle, partisan d’Aziz, déplore un scénario «qui dure depuis 2 ans. Le gouvernement s’accroche à cette affaire depuis l’avènement du pouvoir. A quoi va-t-on assister après le placement en détention de Mohamed Ould Abdel Aziz? Qu’est-ce qu’on va dire aux Mauritaniens après ce nouvel épisode?».

Il se désole de ce spectacle alors que les enjeux sont ailleurs. «Les Mauritaniens ont besoin de sécurité, d’eau, d’hôpitaux, d’écoles, de liberté… L’arrestation de l’ancien président ne règle rien de tout cela».

Image de prévisualisation YouTube

Mohamed Ould Abidine abonde dans le même sens. Pour lui,«ce pays est dirigé aujourd’hui par un petit groupe de personnes. Des gens qui ne veulent pas du tout le bien-être et la tranquillité de la Mauritanie. Le président Aziz ne fait que relayer un discours qui aurait dû être celui d’une opposition devenue subitement muette.

Ces marionnettes qui dirigent le pays tentent de diaboliser Mohamed Abdel Aziz depuis deux ans, à travers déclarations et sorties dans les médias, mais ce sont eux qui sont diabolisés aux yeux d’une population à laquelle rien n’est offert, et ils ne pourront jamais le faire plier».

Mohamed Ould Abdel Aziz est poursuivi pour «corruption, détournement, blanchissement» et diverses autres infractions sur la base d’un rapport de près de 900 pages établi par une Commission d’enquête parlementaire (CEP) portant sur l’attribution de 109 marchés publics dans les domaines de l’énergie, des infrastructures, la gestion de la Société nationale industrielle et minière (SNIM), celle du Fonds national de revenu des hydrocarbures (FNRH), une concession portuaire, le foncier à Nouakchott….

Il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire, le 12 mars, et mis en résidence surveillée, le 11 mai dernier.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire