ImamCheikh Ely : Nous n’avons qu’un seul pays, la Mauritanie.

Drapeau de la MauritanieNous n’avons qu’un seul pays, la Mauritanie. Nous devons tous, par patriotisme et honnêteté intellectuelle veiller à contribuer à sa stabilité, sa cohésion, son unité, son développement et son rayonnement..
Chaque citoyen a le devoir par le truchement de ses compétences, son aire d’influence, sa portion de pouvoir, se sacrifier pour cet objectif. Certains parmi nous, rattrapés par le poids des années, par les marques d’une vie parsemée de hauts et de bas, de rares moments d’euphorie et d’intenses tournants de doute et de déception….ont terminé une carrière la tête haute, aussi bien par probité que par sentiment de n’avoir rien épargné au profit du devoir envers la nation.
C’est à toutes ces éminentes personnalités, parcequ’elles le sont, par mérite et états de service, par comportements exemplaires, par loyauté, par détermination et volontarisme, par désintéressement, que j’adresse cet appel pour qu’à travers cette toile, nous engagions un mouvement solidaire pour l’intérêt supérieur de la nation. Nos paroles et nos écrits, sensés ne répondre qu’à l’appel d’un mouvement citoyen, ne devraient point souffrir de partialité, d’incohérence, encore moins de toutes ces tares qui gangrènent notre société. Nous devons nous armer de notre capacité d’endurance et de résilience accumulées au fil des décennies dans nos carrières pour savoir séparer la graine de l’ivraie, le vrai du faux, le juste de l’injuste, le raisonnable de l’aberrant, le sage de son inverse….
Nos paroles , nos idées, sont tout ce qui nous reste, sont nos seuls mots de pass dans la société. Les hypothéquer pour de mercantiles considérations, nous exposeront au regard interrogateur des moins hostiles, inquisiteurs des déçus et frustrés de notre égarement. Les plus jeunes nous regardent, source d’inspiration à leurs yeux nous sommes. Leur passer le témoin de la probité, de l’honneur, du sacrifice pour la nation, de l’amour de la patrie, du travail bien fait, de l’amour pour son prochain , doit être notre unique crédo. Si ce témoin tombe au moment de son passage, c’est mauvais signe….
Les oiseaux de mauvaises augure auront donc eu le dessus. Et c’est dans cet esprit de responsabilité et d’éveil des consciences que j’insère un autre appel celui là adressé à tous les protagonistes des grandes questions d’actualité dont l’avenir de la Mauritanie dépend pour leur dire que l’heure des solutions a sonné. Il est impératif , voire vital, de sortir des sentiers battus. Nous devons dans l’immédiat trouver une issue rapide et juste au dossier de la décennie.
La Mauritanie est assaillie de tous côtés par des exigences de survie et de développement qui ne peuvent souffrir de contradictions secondaires. Je fais personnellement confiance à la justice de mon pays et à la sagesse du Président Ghazouany.
Néanmoins, en tant qu’observateur attentif et objectif, je conseille vivement l’accélération, différente du baclage, de la procédure judiciaire et l’organisation rapide d’un procès juste et équitable à tous les accusés, je dis bien tous.
Il y’a lieu en attendant, de suspendre toutes les injonctions et astreintes sous les coups desquelles souffre l’ancien président. Mohamed Ould Aziz devrait, en attendant son procès, ou n’importe quelle autre issue ordonnée par les juges, se tenir à l’écart de tout acte non autorisé par ces mêmes juges.
La sagesse devrait être le maître mot dans toutes ses entreprises. Dans le même temps les pouvoirs publics sont appelés par le devoir de bonne gouvernance à poursuivre la lutte contre la gabegie et la corruption dans ses aspects aussi bien préventifs que répressifs.
La lutte contre la gabegie est la condition sinequanon pour le développement de notre pays, un développement qui est bridé depuis des décennies par des phénomènes et tares qu’il est temps d’éradiquer. L’esclavage et ses séquelles, les injustices et disparités sur des fonds communautaristes,ethniques et tribalistes,le repli identitaire, l’insécurité et la criminalité galopantes….conséquences entre autres d’un système éducatif défaillant.
Il est également temps que nos institutions républicaines jouent le rôle qui leur est dévolu dans le cadre d’une démocratie réelle que seul le changement civil pourra garantir.
écrit par ImamCheikh Ely  et publié   dans Page FB (  MAURITANIE-ÉMERGENCE  )

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire