La voie Tijaniya.. Différend sur la reference entre l’Algérie et le Maroc

Une large polémique est suscitée par une recherche dirigée par le gouvernement algérien, affirmant que la voie  Tijaniya, répandue dans le nord-ouest de l’Afrique (Sénégal, Mali, Mauritanie, Maroc) donne à l’Algérie un poids diplomatique, considérant l’Algérie – dit la recherche mentionnée – le berceau de la voie Tijaniya.

La conclusion de la recherche, dont les auteurs  n’ont pas fourni de preuves historiques et scientifiques significatives, a provoqué la colère des chercheurs du voisin nord de la Mauritanie (Maroc) qui se sont précipités à  présenter des preuves historiques de ses mensonges et de sa fausseté.

Il est à noter que le fondateur du concept  Tijaniya est enterré dans la ville de Fès au Royaume du Maroc, et cette ville historique s’est, au cours des dernières années, transformée en sanctuaire pour les pèlerins de la voie Tijaniya venus de tous les autres pays africains.

La plupart des chercheurs s’accordent à dire que les formes  de  la Tijanya les plus importantes ont commencé dans la ville de Fès dans le Maghreb extrême,  capitale scientifique du Maghreb islamique, où la première zawiya a été établie à  Fès et dont les adeptes  se sont repartis   en Afrique du Nord: depuis  la Mauritanie, passant par le   Sénégal, Mali, Niger, Nigeria, Soudan, Egypte, Palestine, à Cham et Hijaz. .

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=65420

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire