Une société canadienne planifie l’exploitation du projet aurifère Tijirit

Une société canadienne planifie l'exploitation du projet aurifère TijiritL’acquisition désormais officielle du projet Tijirit fait suite au rachat annoncé depuis février d’Algold. Avec cette première incursion hors du Maroc, Aya Gold & Silver veut construire rapidement une mine d’or et diversifier ainsi ses revenus qui dépendent actuellement de l’argent.

En Mauritanie, le projet aurifère Tijirit change officiellement de mains. Aya Gold & Silver a en effet annoncé le 11 juin la fin du processus de rachat de l’ancien propriétaire Algold, contre une contrepartie de 15,2 millions de dollars canadiens (12,5 millions $), dont la majeure partie en actions Aya Gold et 2,1 millions $ en espèces.

Cette étape achevée, la compagnie ne veut pas perdre de temps pour développer son nouvel actif. Après avoir entamé un certain nombre de travaux préliminaires durant le processus d’acquisition d’Algold, Aya vient en effet de lancer une étude de faisabilité dont les résultats devraient être disponibles avant la fin de l’année prochaine.

« L’acquisition d’Algold étant maintenant terminée, nous pouvons nous concentrer sur nos efforts d’exploration et de développement de Tijirit afin de créer immédiatement de la valeur pour les actionnaires […]. Notre équipe est mobilisée pour livrer une étude de faisabilité dans les douze prochains mois », a commenté Benoit La Salle, PDG de la compagnie.

L’évaluation fournira notamment des informations sur la capacité de production annuelle de la mine, sa durée de vie et l’investissement nécessaire pour exploiter les gisements d’or. À ce propos, une nouvelle estimation en date du 12 mai dernier indique une augmentation de 127 % des ressources mesurées et indiquées du gisement Eleonore, à 214 700 onces.

Le projet aurifère Tijirit héberge désormais 4,15 millions de tonnes de ressources mesurées et indiquées, titrant 2,19 g/t d’or pour environ 300 000 onces. Les ressources inférées, moins précises, atteignent par contre 10,16 millions de tonnes pour 533 200 onces d’or.

Selon l’évaluation économique préliminaire de 2018, le projet Tijirit a une valeur actuelle nette avant impôts de 94,9 millions $ à un taux d’actualisation de 8 %, et un taux de rentabilité interne de 28,4 %. Rappelons qu’il couvre 150 km² et dispose déjà d’un permis minier valable 26 ans. Aya Gold & Silver détient 75 % d’intérêts dans Tijirit, contre 15 % pour l’Etat mauritanien et 10 % pour la société Wafa Mining & Petroleum.

Agence Ecofin

Via essahraa.net

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire