- Après avoir qualifié l’accord avec elle de regrettable, le ministre des Mines fait l’éloge de Kinross

Après avoir qualifié l'accord avec elle de regrettable, le ministre des Mines fait l’éloge de KinrossEssahraa - Kinross mérite des remerciements pour sa confiance accordée à la Mauritanie, a affirmé le ministre du Pétrole, des Mines et de l’Énergie, Abdessalam Ould Mohamed Saleh, mettant en exergue l’importance de sa présence pour attirer l’investissement des sociétés extractives identiques dans notre pays.

Ces déclarations faites par le ministre interviennent après d’autres tenues précédemment et qualifiant l’accord avec la société canadienne de regrettable.

Ould Mohamed Saleh a tenu ces propos, ce lundi 14 juin courant, au cours de sa réponse faite à une question orale qui lui a été posé par un député au Parlement.

La société a transféré des expériences utiles aux cadres mauritaniens qui y travaillent, a-t-il ajouté, soulignant l’existence de pourparlers engagés avec elle en vue de surmonter les insuffisances constatées.

Il y a deux semaines, le ministre qualifiait l’octroi d’une licence d’exploitation à la mine de Tasiast de malheureux, rappelant que la Mauritanie avait accordé la licence à une petite entreprise avant que cette dernière ne la vende contre 7,5 milliards de dollars à Kinross.

Le gouvernement actuel a hérité cet accord et essaie de le corriger autant que possible pour le bien de la population, sans nuire à la réputation du pays et sans causer de problème politique ou diplomatique, avait-il ajouté au cours de la séance des commentaires faits par des membres du gouvernement sur la réunion du Conseil des ministres du 2 juin dernier.

Ces accords avec Kinross Tasiast datent d’une période à antérieure au régime actuel mais que le gouvernement est tenu de les respecter, a-t-il dit.

« Toutefois, il œuvre pour qu’aucune des deux parties ne soit lésée », a-t-il ajouté, soulignant qu’entre autres concessions, grâce à la récente modification de la méthode de calcul de la redevance basée sur le prix de l’or, la Mauritanie empochera à terme, 6,5 % au lieu des 3 % fixés par le précédent accord.

https://essahraa.net/node/25169

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire