Un parti mauritanien met en garde l’autorité de tout préjudice qui serait causé à l’ancien président du pays

 Dans un communiqué publié  la soirée du mardi 1er juin 2021,le Parti national mauritanien Ribat, a averti les autorités au pouvoir  et l’ appareil de sécurité , contre  tout préjudice moral, verbal ,physique ou de menace , qui serait porté à   l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

La justice mauritanienne a la responsabilité de protéger sa vie et ses biens «de tout voyou qui serait poussé par les conspirateurs, les haineux et les truands subversifs à lui faire du mal».

Le communiqué   affirme que l’ancien président tient à l’application  stricte de l’assignation  ordonnée par le pouvoir judiciaire, «comme étant un engagement de son respect du  pouvoir judiciaire, ses institutions, ses décisions et ses ordonnances en sa qualité d’ancien président du Conseil supérieur de la magistrature et le premier garant du respect de la constitution et de l’application des dispositions de la  loi depuis plus d’une décennie.

Le communiqué indique qu’Ould Abdel Aziz a le droit «de choisir les moyens de ses déplacements  pour venir jusqu’au commissariat de police politique (économique) afin de  signer, comme la justice l’ oblige à le faire».

Le communiqué a souligné que « le harcèlement, les provocations et les arrestations de leaders  du parti, ses  militants et ses  partisans ne feront qu’augmenter la fermeté et la détermination du parti à s’opposer à ce système hybride défaillant ».

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=65150

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire