Quatre artistes de la Mauritanie, de l’Algérie, du Maroc et du Sahara occitental réunies dans une création musicale

Quatre artistes de la Mauritanie, de l'Algérie, du Maroc et du Sahara occitental réunies dans une création musicaleCridem Culture – « Sahariennes », c’est le nom d’une création musicale dirigée par le chanteur et guitariste Piers Faccini d’origine anglaise qui sera présentée à l’Opéra de Lyon le 3 juin, puis à Lille, Paris et Orléans.

Ce projet original et prometteur réunit quatre chanteuses de grand talent pour mettre en avant l’hymne au savoir-vivre-ensemble de quatre pays qui partagent l’histoire, la géographie et les us et coutumes.

Il s’agit de Noura Mint Seymali, l’une des voix les plus renommées de Mauritanie, Souad Asla, originaire de la région de Béchar, dans le Sud algérien, installée en France, la chanteuse sahraouie Dighya Moh Salem, née à Dakhla, au Sahara occidental, également basée en France, et l’artiste marocaine Malika Zarra, qui mène sa carrière entre l’Europe, le Maroc et les Etats-Unis.

« Le répertoire de cette création vient des compositions de chacune des chanteuses et des chansons traditionnelles évoquant la fête, le mariage, les histoires de grands-mères, mais également des épreuves ou des chagrins, explique Greg Connan, de Dérapage Prod, une agence de concerts et management. C’est un voyage et un partage dont le sens est d’abord de raconter les héritages culturels communs ou cousins de femmes artistes du Sahara. »

Noura Mint Seymali est une chanteuse, compositrice et instrumentaliste griotte qui a à son actif deux albums, Tzenni (2010) et Arbina (2016). Elle a effectué de nombreuses tournées en Afrique, Europe, Australie et États-Unis.

Babacar BAYE NDIAYE – Journaliste à Cridem

—-

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire