Les populations de Tidjikja désavouent le Ministre de l’Enseignement supérieur

Les Habitants de Tidjkja sont sortis en masse ce vendredi 30 Avril pour condamner les récents propos tenus par le ministre de l’enseignement supérieur qui aurait déclaré lors du point de presse hebdomadaire de mercredi passé, que, du fait de la rareté de l’eau à Tidjikja, l’Université dont la construction était prévue dans cette ville sera transférée dans une autre région.

Les populations de tous bords et toutes générations confondues se sont massées devant les locaux de la Wilaya du Tagant pour exprimer clairement leur mécontentement. « Le ministre de l’Enseignement supérieur doit s’excuser et retirer ses propos chargés de mépris à l’endroit des habitants de Tidjikja et ceux du Tagant en général. Au lieu d’une honteuse fuite en avant, l’état a l’impérieux devoir d’honorer ses engagements. Nous userons de tous les moyens légaux pour amener l’Etat mauritanien à revenir sur cette fâcheuse décision. Lier la construction d’une université à l’existence de l’eau dans un pays désertique, c’est perdre de vue que dans ce pays les grands érudits, la savants et les exégètes ont acquis le savoir non pas dans l’opulence mais plutôt dans la privation » tonne Ould Abdel Jelil.

Notons qu’un sit-in similaire a été organisé à Nouakchott devant le Palais de la République par les ressortissants de Tidjikja et qu’une initiative a été prise par les cadres et les élus du Tagant pour amener l’Etat à revenir sur cette décision frustrante et impopulaire.

   

KS

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire