Ould Abdel Aziz à Jeune Afrique : Je me defendrai devant la justice

L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a déclaré qu’il se défendrait devant le tribunal, indiquant qu’il répondrait aux questions des juges. Ould Abdel Aziz,a ajouté  dans une interview au journal Jeune  Afrique:  « Les juges aussi devraient parler »
Il a également indiqué qu’il était devenu un opposant « parce que je suis complètement en désaccord avec ce qui se passe dans mon pays, et de plus je ne me suis jamais engagé à arrêter la politique, après tous les efforts que j’ai faits pour essayer d’améliorer les conditions de vie de la population. et sécuriser le pays ».
 Ould Abdel Aziz a accusé le gouvernement actuel  » de lui avoir confisqué » le Parti Union pour la République.
C’est pourquoi ‘il devait «abandonner» le parti et en chercher un autre, ajoutant «   j’en ai trouvé un ,en août 2020, qui est le Parti unioniste social-démocrate dirigé par Mahfoudh Ould Azizi, mais il a été interdit.
Ould Abdel Aziz a expliqué qu’il avait choisi d’intégrer le  Parti national Ribat pour les droits et les générations, dirigé par Saad Ould Louleid, parce que « c’était le seul disponible. Chaque fois que je m’approchais d’un parti, il était soumis à des pressions ou craignait qu’il ne soit banni. »
Ould Abdel Aziz a déclaré que le président du Parti national Ribat « a eu le courage d’accepter, et je deviendrai membre du parti et nous commencerons à travailler dans les prochains jours et semaines pour l’affiliation de tous nos partisans.
Nous allons également organiser un congrès. « 
Source : https://alakhbar.info/?q=node/32266
Traduit  par adrar info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire