VISION (5) : Le coronavirus se téléguide …

Coronavirus en Belgique: diminution des hospitalisations et des personnes  en soins intensifs - La LibreCommençons par dire qu’il ne faut pas confondre l’aspect sanitaire  du  coronavirus et son aspect  scientifique. Dans le premier cas , le corona est un  agent infectieux,dangereux, épidémique et mortel. Il convient de prendre toutes les dispositions pour éviter de l’attraper

Quant au second, naïfs sont ceux qui croient que les fabricants d’internet et réseaux sociaux les mettent à notre disposition par humanisme ou générosité!

Le dessein , par derrière  ces utilités technologiques,caché auparavant ,  s’est- pourtant-  révélé au grand jour , avec l’avènement du Coronavirus.

Un virus c’est quoi?

Selon les scientifiques , » un virus est un  objet particulaire, infectieux, constitué au minimum d’un acide nucléique , souvent englobé dans une capside de protéines ;  »

Aiwa! Dés l’instant que l’intelligence humaine maitrise aujourd’hui, la manipulation des gênes, de la lumière,  de la radioactivité, des ondes,de la  photographie et  qu’elle a transformé tout cela ,  en « intelligence artificielle » ..Quoi  de plus facile, pour elle,  que fabriquer des virus électroniques ?

Cependant ces mêmes scientifiques nous enseignent  qu’ »Un virus ne peut survivre très longtemps à l’état de particule virale libre dans le milieu ambiant, Il doit donc trouver rapidement une cellule à infecter. »

Le Corona n’est donc pas un virus naturel car il aurait du , comme les virus épidémiques qui ont frappé le monde (peste,grippe, choléra etc) , été contenu dans  un espace donné  et pendant un temps limité, sachant que  la vitesse   du vent l’entrainant d’un lieu à un autre, ne souffle pas instantanément sur tous les continents en même temps .

Et la télédétection?

Par contre, la télédétection , qui est « l’ensemble des techniques utilisées pour déterminer à distance les propriétés d’objets naturels ou artificiels à partir des rayonnements qu’ils émettent ou réfléchissent », est aujourd’hui un jeu entre les mains des hommes.

Cette télédétection  peut , en moins de quelques heures ,répandre le virus corona, via la vitesse de spectres électromagnétiques ,sur toute notre planète. C’est ce qui est arrivé depuis février 2020.

De la même manière, que les israéliens – grâce à la télédétection- peuvent « pulvériser » avec une  précision « chirurgicale »,  un leader palestinien de Hamas sur sa moto ou dans sa voiture, par un tir de missile téléguidé , sans démolir l’environnement immédiat,  les fabricants du  virus corona peuvent cibler, tout aussi bien Emmanuel Macron  ou Donald Trump,  (les hommes les plus priorités au monde ),seul dans leur  bureau ou roulant sur leur vélo ,que cibler un  vendeur  de poulet à El Mina ou un meeting estudiantin  à Niamey.

Le corona peut être aussi dans notre flacon eau de toilette, dentifrice, téléphone ,portant un numéro de série comme  sur les produits rangés dans une épicerie  et qu’à votre sortie, le caissier scanne (par télédétection) sur un petit appareil , pour vous  faire payer  leurs prix.

Qui a fabriqué le coronavirus et à quel dessein?

Deux grandes hypothèses peuvent être avancées .

La première considère  que la guerre froide entre les grandes puissances continue et que la course aux armements classiques est remplacée par la guerre virologique. La Chine vs l’Occident; Le Japon, la Corée du Sud , la Russie, L’Iran contre X..

La deuxième ,  la plus plausible ,est  l’existence d’un lobby de scientifiques qui s’érige en un gouvernement mondial dont l’objectif est de contrôler et gérer la population qu’il trouve trop nombreuse sur la terre

Ely Salem Khayar

PS : Le dessein de ce gouvernement mondial a été esquissé par  Jacques Attali,en 1981, alors conseiller de François Mitterrand qui  écrivait ceci :
« À l’avenir il s’agira de trouver un moyen de réduire la population. Nous commencerons par les vieux, car dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société.
Ensuite les faibles puis les inutiles qui n’apportent rien à la société car il y en aura de plus en plus, et surtout enfin les plus stupides. Une euthanasie ciblant ces groupes ; l’euthanasie devra être un instrument essentiel de nos sociétés futures, dans tous les cas de figure.
On ne pourra bien sûr pas exécuter les gens ou faire des camps. Nous nous en débarrasserons en leur faisant croire que c’est pour leur bien.
La population trop nombreuse, et pour la plupart inutile, c’est quelque chose d’économiquement trop coûteux. Sociétalement, il est également bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle ne se détériore progressivement.
On ne pourra pas non plus faire passer des tests d’intelligence à des millions et des millions de gens, vous pensez bien !
Nous trouverons quelque chose ou le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise économique réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux ou les gros, peu importe, les faibles y succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités. Nous aurons pris soin d’avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution.
La sélection des idiots se fera ainsi toute seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir. »

[ L'avenir de la vie - Jacques Attali, 1981 ]
Entretiens avec Michel Salomon, collection Les Visages de l’avenir, éditions Seghers.

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire