Adrar : L’association « Une Oasis , une école  » , un véritable vecteur de developpement local

Peu de mauritaniens –  en particulier les autorités publiques et les élites –  savent,  que plusieurs associations caritatives françaises travaillent , depuis de nombreuses années,  en Adrar et contribuent – heureusement-  à atténuer les effets  croissants de la pauvreté , surtout dans les milieux isolés géographiquement , tels les oasis , campements et villages souvent enclavés ou difficiles d’accès.

Parmi ces associations, dont l’action s’inscrit dans le cadre de la  Solidarité internationale avec la Mauritanie  , l’association « Une Oasis , une école «  qui, depuis 2007 apporte  d’énormes soutiens et contributions aux populations de toutes les moughtaa (départements)  de l’Adrar.

Il n’est que voir ses réalisations effectuées  à ce jour et malgré les moult contraintes et difficultés dont la plus récente est la pandémie Covid 19, pour ce rendre compte des efforts et  sacrifices fournit par cette association en matière d’aide à la scolarisation ,  aide au développement local et  sensibilisation internationale à la Solidarité avec notre pays :

Par soucis de mieux faire connaitre l’association « Une Oasis, une école » à ses lecteurs , adrar.info publie   madame Bernât Rolande,  présidente de l’association française une oasis une école:
« Créé en 2007 , nous travaillons en Mauritanie : aide à la scolarisation de filles et garçons des oasis isolés de l’Adrar,  la première école à été construite à Lagueyla en 2007 , d’autres ont suivis ( Dakhlet Lemiz, Enterekt   Oum Echenad…)
En 2019 nous travaillons avec un nouveau partenaire : les lueurs de l’espoir dont le président est Mohamed Taleb d’Atar : sensibilisation sur la scolarisation des jeunes filles.
Parallèlement nous aidons la population de cette région de l’Adrar : puits , cheptel, adduction d’eau ( Aghmourt 2021).
D’autres part nous assurons à Atar le fonctionnement d’un centre Echaaba,  ou nous accueillons 50 enfants de 3 à 6 ans , centre alimentaire et préscolarisation ,
Pendant le Covid nous avons maintenu une aide alimentaire aux familles les plus démunis et donner 75 % du salaire aux cinq employés
Ce centre est notre priorité en ces temps difficiles.
Nous avons des contacts avec les différents écoles et nous menons un partenariat entre le collège de Terwen et un lycée de Nancy en France.
Notre projet  2022 est : le centre d’enfants et une activité avicole sur le quartier nord d’Atar ( Hay Chaabi ).
Depuis 2007 je viens régulièrement en Mauritanie rencontrer  ces populations , j’achète l’artisanat  dont je valorise leur savoir-faire.
Je sais que notre aide est précieuse pour cette population.et que nous continuerons à les aider » .

Puissent les autorités régionales et nationales apprécient, à leur juste valeur,  les efforts de ces associations de solidarité avec nos populations , les encourager et leur faciliter  leur mission

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire