Le pole de l’enquête décide de geler les biens des accusés dans le dossier corruption

 Le pôle d’enquête sur les crimes économiques a décidé de geler les biens des personnes accusées dans le dossier de corruption, dont l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, et un certain nombre de membres de ses gouvernements successifs, en plus de ses proches collaborateurs.
Des sources judiciaires ont confirmé à Al-Akhbar que le pole chargé de l’enquête  a pris sa décision aujourd’hui et a informé certains des accusés dans le dossier, par l’intermédiaire de leurs avocats.
Il a décidé de placer les accusés dans le dossier numéro 13, sous contrôle judiciaire strict, les obligeant  à signer leur présence,trois fois au cours de la semaine, devant la police. Tout comme , il  les empêche de quitter la capitale Nouakchott sans une autorisation judiciaire.
L’ancien président Ould Abdel Aziz a soumis ces derniers jours, par l’intermédiaire de sa défense , une demande de lui permettre de se déplacer en dehors de Nouakchott, mais le pôle d’enquête a rejeté la demande. ce qui a conduit sa  défense a décidé de faire appel de la décision devant la chambre d’accusation.
Le parquet avait référé les prévenus au pôle d’enquête, et confirmé le gel de 41 milliards d’ouguiyas pour trois d’entre eux dont l’ancien président Mohamed Ould Aziz (plus de 29 milliards), son gendre Mohamed Ould MBaussabou (plus de 9 milliards ), et l’ancien directeur de la Somelec  Ahmed Salem Ould Ahmed, surnommé «Al Markhi»( 2.7 millards).
Le parquet n’a pas annoncé le gel des biens des autres accusés, ni demandé au pôle d’enquête de geler leurs biens, bien que  formellement inculpés.
Source : https://alakhbar.info/?q=node/32070
Traduit par adrar info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire