VISION (IV) : Nos enfants à l’école, sont mal éduqués…

Mauritanie : Pose de la première pierre d'une école coranique turque |  Poste | Iqraa International La réforme de l’enseignement intervenue en 1979, a mis fin dans les programmes scolaires, aux véritables disciplines qui contribuent à construire la personnalité de nos écoliers et étudiants.

 

En plus  de l’introduction du système linguistique  bicéphale à deux  filières:  une  arabe et l’ autre bilingue, visant à faire de nos enfants, les facettes d’une même pièce de monnaie, accolés de dos et  regardant opposè-ment, cette réforme a supprimé , de ses programmes,  la pratique de l’éducation physique, les cours de chants, théâtre,  les activités de scoutisme et de colonies de vacances.

Les psychologues nous enseignent que : « La petite enfance est une période beaucoup plus déterminante qu’on ne pourrait le penser: tout ce que va vivre l’enfant dès les premiers instants de sa vie va s’avérer décisif dans sa construction en tant qu’individu.. Les expériences restent acquises et vont constituer des facteurs déterminants pour le développement ultérieur de la personnalité, c’est-à-dire les compétences affectives, relationnelles et intellectuelles »

Or, tout le monde sait que « le sport permet d’acquérir confiance, autonomie, esprit de décision et d’entraide. Pour les enfants agités, il permet de défouler le trop-plein d’énergie et d’apprendre la maîtrise de soi »

Que « La musique fait beaucoup de bien à l’enfant : elle l’amuse, le calme, en plus de stimuler ses apprentissages, sa créativité et son langage »

Que le scoutisme et colonies de vacances cultivent  « Esprit d’équipe, respect d’autrui, valeur  et font  de l’enfant un débrouillard, capable de s’adapter à toutes les situations »

Privés de ces activités, dans leur petite enfance et adolescence  et désormais habitués  à aller et retour  à l’école, à bord de voitures de transport, accueillis souvent ,dans un centre de détention (sans cour de récréation, dans les écoles privées), buvant  des cours mal préparés à copier/coller, détournés  par les gadgets électroniques qui remplacent, dans leurs cartables, les livres et cahiers, que deviendront adultes nos enfants ?

Eh bien très simple : au lieu que l’école cultive en eux  « un esprit sain dans un corps sain » , notre enseignement cultive «  un esprit fermé dans un corps ankylosé »

 

Ely salem Khayar

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire