VISION (II) : Les Haratine sont les maitres de la Mauritanie

Manifeste des Haratines : Déclaration | Association des Haratine de  Mauritanie en Europe N’en déplaise aux chauvins, divisionnistes, complexés et défaitistes, les haratines, sont les maitres de la Mauritanie, en ce qu’ils  constituent le socle social qui assure son développement , sa cohésion et sa stabilité dans le temps.

Il est vrai que la définition du terme « Haratine » reste floue et ambiguë. Pour certains, il s’agit de « descendants d’esclaves », même si les ancêtres de la majorité d’entre eux sont libres bien avant l’indépendance nationale. Pour d’autres, il s’agit d’un groupe social , distinct: Biologiquement différent des maures (beidane) et culturellement différent des négroafricain (peuls, soninké,ouolof ) .

 

Dans les deux cas de figure, ce particularisme, fait d’eux ,qu’ils ne scrutent  pas au Nord comme les premiers, ni au Sud comme les seconds mais cultive, par contre en eux, un amour maternel envers la patrie, plus ancré et plus intime que celui, qui lui est voué par les deux autres groupes cités.

C’est en cela qu’ils constituent la charnière  du corps social et le pivot principal autour duquel gravite le reste. Ce sont eux , en effet, qui ont  supporté et supportent toujours les plus lourds chantiers de construction et développement de notre  irremplaçable patrie commune : activités agricoles, pastorales ,  manuelles,  domestiques etc.

En raison de la marginalisation dont la plupart d’entre eux étaient victimes avant l’accession du pays à l’indépendance nationale, les Haratines sont habités par l’obsession de  prendre leur  revanche sur l‘histoire, dans le domaine du savoir.

Ils sont aujourd’hui présents, dans tous les domaines de développement du pays (politique, culturel, économique, social, sécuritaire, religieux , sociétés publiques et privées, sans oublier le secteur informel).

Leur  taux démographique aidant, et leur facilité de métissage avec les autres composantes nationales, permet d’ attester, sans grand risque de se tromper , que l’avenir du pays, sa stabilité et son émancipation se joue avec les Haratines.

Reste que la question qui se pose souvent est : quand est-ce qu’un Haratine sera élu président de la Mauritanie ?

Trois expériences vécues dans le monde peuvent contribuer à imaginer une réponse :

En Afrique du Sud, un « Hartani » au nom de Nelson Mandela a accédé au pouvoir, après avoir attendu de 1943 (membre de l’ANC) jusqu’en 1994.

Aux Etats Unis d’Amérique, Barack Obama a attendu que passent avant lui 43 présidents blancs.

Entre ces deux exemples, la  république du Soudan, grâce au métissage entre les citoyens d’origine africaine et de culture arabe,  a produit un « café au lait » social, où la couleur de la peau et les origines sociales ne constituent plus un facteur ségrégatif.

Cette dernière configuration peut paraitre , pour certains,  la plus plausible  (?)

Ely Salem Khayar

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire