Banque centrale: la défense de NBM cite des événements déformés

L’avocat de la Banque centrale Yeslem Yahya Mouloud,a déclaré que  l’avocat de la  défense des propriétaires de la Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM), qui ont été renvoyés en prison sur la base d’une plainte de son client, évoque des événements déformés et fournit de fausses lectures.

L’avocat de la banque centrale a souligné que la vente de la banque NBM à l’entreprise canadienne, avait été «négociée par les actionnaires», soulignant que le rôle de son client «se limite à rapprocher des visions, après l’échec de la première tentative de vente», niant que la banque centrale avait contraint les propriétaires de la banque à signer.

Il a également indiqué que la vente «repose sur les décisions du conseil d’administration de la banque et de son assemblée générale tenue le 21 avril 2020, et avait été approuvée par la Banque centrale le 14 mai 2020 sur la base de la demande soumise par les propriétaires des actions de la banque (actuellement accusés) le 23 avril 2020. »

Le communiqué ajoute: «La défense de la NBM dit que le contrat de vente à  la société canadienne avait inclus la stipulation que cette dernière supporte les dettes des actionnaires, est aussi une fausse réalité qui n’existe pas dans le texte . Au contraire, le contrat de vente prévoit que les vendeurs supportent les conséquences de leurs dettes et des dettes de leurs sociétés fictives , que le rapport d’audit indépendant a estimé à 122 sociétés.

Et le communiqué de l’avocat de la BCM poursuit : « Quoi qu’il ait été dit sur la vente récente, cela ne peut pas être  » chemise d’Othman » pour acquitter les accusés des actions qui leur ont été attribuées et qui ont conduit à des dépôts bancaires entraînant des pertes d’environ vingt milliards d’ouguiyas  anciennes, comme indiqué dans le rapport  des auditeurs indépendants nommés en vertu de l’accord susmentionné. « .

Le communiqué appelle l’avocat des propriétaires de la banque NBM à «s’éloigner de toute influence extérieure sur le système judiciaire et à chercher plutôt à démentir  les accusations portées contre ses  clients», en activant une  défense efficace et sérieuse basée sur les faits et la loi.

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/31779

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire