Les décaissements du fonds anti-Covid chiffrés à prés de 41 milliards MRO

Les décaissements du fonds anti-Covid chiffrés à prés de 41 milliards MRO Les décaissements du fonds anti-Covid chiffrés à prés de 41 milliards MRO

 

La Commission nationale de suivi d’exécution du Fonds spécial de solidarité sociale et de lutte contre le coronavirus, a tenu ce lundi sa réunion bimensuelle, dans la salle de conférence du Palais des Congrès de Nouakchott.

Dans une allocution à cette occasion, le ministre des Finances, M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi, a souligné l’importance de cette sixième réunion du genre et la première de l’année en cours; réunion qui permet de faire un bilan détaillé des 10 mois de fonctionnement du Fonds depuis l’annonce de sa création par le Président de la République dans son discours du 25 mars 2020. La réunion a permis de passer en revue les décaissements des allocations que le Fonds accorde dans le cadre des actions de solidarité sociale et de lutte contre le coronavirus.

Le ministre des Finances a ajouté que, compte-tenu du souci du Président de la République pour la gestion transparente du Fonds, la Commission s’est inspirée des meilleures règles et expériences en la matière et s’est employée à suivre de façon rigoureuse la gestion des ressources allouées au Fonds. C’est dans ce cadre, a-t-il fait remarquer que la publication des rapports détaillés et réguliers a été faite tous les deux mois après approbation de la commission des décaissements et de leurs modalités.

M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi a indiqué que la création de ce fonds a été saluée par le Conseil d’administration du Fonds monétaire international, précisant que les recettes du fonds, à ce jour, ont atteint 6,22 milliards de nouvelles ouguiyas réparties comme suit:

32% de la contribution de l’État et 22% de la part des partenaires, tandis que les contributions des institutions publiques et privées représentent 22% et le pourcentage des subventions en nature s’élèvent à 24% des contributions des et les pays amis, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales.

Le ministre a expliqué que la proportion des dépenses jusqu’à présent est de 4,098 milliards de nouvelles ouguiyas, y compris la prise en charge des changements intervenus au cours des deux derniers mois liés au paiement de la facture d’eau gratuite dans les zones rurales et à la correction des prix des transactions et des subventions en nature.

La réunion s’est déroulée en présence des membres du comité de pilotage du Fonds.

Facebook Twitter WhatsApp

Source : essahraa.net

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire