ATAR : Les professeurs arrêtent d’enseigner en solidarité avec Ould Khattat

Aujourd’hui, lundi, les professeurs de l’enseignement secondaire , au niveau de la moughataa d’Atar ont cessé d’enseigner pendant deux heures, en solidarité avec le professeur d’anglais  Abdou  Al-Khattat, qui a subi « une  agression et menace de mort ».

Le syndicat  des enseignants mauritaniens a appelé à une « suspension de l’enseignement au niveau des établissements d’enseignement secondaire (public et privé) ,dans la wilaya  d’Adrar ,aujourd’hui, lundi, pour une durée de deux heures, à partir de huit heures du matin, pour dénoncer ce comportement   barbare.

Le Syndicat Indépendant des Professeurs d’Enseignement Secondaire SIPES a également exprimé sa solidarité avec Ould Al-Khattat.

Dans ans un communiqué , il a appelé tous les membres du syndicat en Adrar ,à participer activement aux activités de solidarité, avec le professeur  victime .

Le  professeur d’anglais pour l’enseignement secondaire dans  la ville d’Atar, la capitale de l’Adrar, Abdou Al-Khattat,  accuse  le sous-officier Bouh  Ould M’Seika, de l’avoir agressé verbalement et physiquement, le menaçant de mort,.

Dans une déclaration à Al-Akhbar, Ould Al-Khattat a déclaré qu’après la prière du soir hier soir, à la maison du directeur du complexe d’éducation moderne à Atar, il a été agressé par l’officier Ould M’Seika , sous prétexte que la note d’examen attribuée à la fille de ce dernier est faible et qu’elle mérite mieux que ça.

Ould Khattat estime n’avoir fait que son devoir professionnel ,exige que justice soit appliquée.

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/31615

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire