La Mauritanie et le Maroc les deux seuls pays qui acceptent systématiquement les déportés , expulsés d’Espagne

La presse espagnole publiée mardi a révélé qu’au cours de l’année 2020, seuls 10% des immigrés clandestins ont été expulsés, entre le 1er janvier et le 3 décembre 2020, contre  plus de 30000 personnes entrées illégalement en Espagne.

 

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska, chargé de procéder aux expulsions, n’a pas révélé l’identité des déportés ni le pays vers lequel ils ont été renvoyés.

Le  ministre a affirmé que , depuis  plusieurs mois, à cause de Corona, il n’a pas été possible d’expulser des personnes.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas divulgué les détails des expulsions, car cela pourrait saper leur position et faire paraître l’Espagne faible face à d’autres pays.

Selon le journal national espagnol ABC, les expulsions ont maintenant repris vers le Maroc et la Mauritanie, les deux seuls pays qui acceptent systématiquement les déportés.

Et le journal indique que – jusqu’à présent – moins de 100 personnes sont expulsées par semaine, mais c’est un long processus qui nécessite une identification , un recensement , l’acceptation du pays  d’origine, et l’organisation des voyages du retour.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=62761

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire