Aprés la présidence, les créancieres de Cheikh Ridha devant le Haut Conseil de la fatwa et des recours gracieux

Peut être une image de 2 personnes, plein air et monumentDés la  fin des vacances  judiciaires et la tenue hier, de la première séance concernant le dossier de Cheikh Ridha,  les créancieres de ce dernier ont organisé un  sit-in devant la présidence de la république pour exiger que la justice traite leur affaire avec toute la diligence requise. Elles ont  expliqué  que  le Sieur Cheikh Ridha ne doit pas être catalogué et traité en commerçant en faillite. Elles considèrent cela ,comme une parade  astucieuse, pour vaquer  leur problème et clore l’affaire. Elles demandent que le parquet prenne en considération la déclaration à leur sujet annoncée par le premier ministre devant le parlement

Par la suite, les créancières sont allées  organiser un autre sit-in devant le siège du Haut conseil de la fatwa et des recours gracieux.  Dans cette institution, les délégués des créancières ont rencontré et soumis leur problème  aux  présidents et vice président du conseil de la fatwa et des recours gracieux ainsi qu’à certains  cadis qui se trouvaient là.

Si ces derniers , les cadis, ont exprimé leur compréhension et soutien aux créancières , le président du haut conseil a, par contre ,indiqué que le dossier Cheikh Ridha est un contentieux entre deux parties ,qui est soumis à la justice et que le Haut conseil ne peut pas  traiter.

Mais, comme pour se rétracter , il signifia aux créancières :  » par contre, s’il s’agit de prononcer une Fatwa concernant la méthode de transactions utilisée par Cheikh Ridha, il suffit d’en exprimer le désir par écrit et le conseil  étudiera la question et rendra son verdict « .

Les créancières ne cachent plus leur déception face à toutes ces oreilles de responsables, inaudibles à leur cause  et se disent engagées ,à continuer à protester avec fermeté mais pacifiquement .

 

Redaction adrar info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire