Nouvelle publication de l’ancienne ministre, Mekfoula Mint Agatt, intitulée « mémoires d’une lectrice »

Un nouveau livre a été publié par Ward Publishing House en Jordanie . Il est écrit  par l’ancienne  ministre, Mekfoula  Mint Agatt intitulé: Les mémoires d’une lectrice . Il  compte  317 pages et 28 titres.

Dans l’introduction du livre , Mint Agatt  écrit : «Depuis qu’ enfant, je fabriquais les marionnettes  d’argile, à la lisière d’un village qui empêchait  les filles d’aller dans les écoles modernes,en passant par le  mariage et la maternité précoces ;  L’activité politique dans les  mouvements islamistes et nationalistes  à l’intérieur et à l’extérieur du pays; Les es expériences multiples comme la concurrence, la séparation, le licenciement et le chômage;  Et progressivement l’implication dans les fonctions publiques; L’expérience de vivre  des situations de pauvreté  avant l’autosuffisance; La fonction de professeur d’université,puis de  ministre en deux époques différentes;La  femme de société,  faiseuse d’opinion, avocate de la paix et du dialogue, les trouvant comme le meilleur moyen de changer les concepts et de sortir de l’auto-stéréotypie.

Telles sont les caractéristiques de la biographie que je mets entre les mains du respecté lecteur, d’une manière certes,non conventionnelle, et avec des  insuffisances linguistiques ou de style ,espérant  compenser cela ,en recourant à des conclusions  qui peuvent être utiles, tirées  de livres, dont certains de moi-même et d’autres  de lectures séparées qui  éclaireraient  les lecteurs dans leurs connaissances.

C’est  à la lecture  que je dois ce que je suis aujourd’hui, car je crois que chaque personne doit prendre conscience et savoir comment sortir des cadres et des restrictions établis par les médias, les politiciens et les prédicateurs … « ..

Elle a ajouté: « Tous cherchent à vous conduire vers ce qu’ils veulent, pas ce que vous voulez. Et la lecture seule vous protège de tout cela, car c’est la porte d’entrée vers la réflexion, la contemplation et l’activité créatrice la plus humaine parmi toutes les autres activités.

La lecture est ce qui nous fait passer du rôle d’objet au rôle d’acteur  comme explique l’écrivain Alberto Manguel en disant que : «L’art de lire au sens large caractérise notre espèce humaine».

Elle a poursuivi: « Pour tout cela, j’ai choisi que  mes mémoires portent sur  la lecture et ma relation avec elle.

Ce livre comporte  317 pages et 28 titres, chaque titre est un paragraphe séparé mais se chevauchant en même temps avec les autres , traitant des expériences différentes de ma vie personnelle mais liées en même temps à mes lectures et aux circonstances de ces lectures.  »

Source : https://alakhbar.info/?q=node/31178

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire