Justice : Histoire de l’incident du juge d’instruction d’Atar avec les passagers du bus Salima Voyages…(vidéo)

Résultat de recherche d'images pour "salima voyages mauritanie"Le juge d’instruction ,au niveau du tribunal d’Atar , Youssouf Ali a  l’habitude de faire ses aller-retour entre Nouakchott et Atar via les mini bus de l’agence Salima  Voyage. A chaque fois ,en partant de Nouakchott vers Atar ,  il réservait  le siège numéro 2 dans le bus  et demandait qu’on passe le prendre au poste- contrôle  de police, à la sortie nord de Nouakchott , où il gare toujours ,sa voiture personnelle prés de ce poste, en attendant son retour.

Lundi dernier, 15 février-2021, le juge d’instruction a réservé – comme d’habitude- le siège n ° 2 ,dans un  bus de l’agence et a confirmé qu’il sera au poste de police à l’heure convenue (15h30).

A bord du bus , ce jour là , ont embarqué  14 passagers dont trois en partance à Akjoujt et les 11 autres vers Atar .

Tous les passagers sont venus au siège central de l’agence de transport,  à Nouakchott , au moment opportun, et le bus est parti à l’heure des départs  habituels

Arrivé au niveau du poste de police , le  quinzième passager ,Mr le juge d’instruction n’était sur place. Le chauffeur lui a téléphoné à plusieurs reprises et à chaque fois , il répondait qu’il arrivera dans quelques instants.Un passager après le long arrêt du bus au poste de police a pris un autre moyen de transport.

Après une heure d’attente et plus  , le juge d’instruction n’étant toujours pas là  , le chauffeur ,sur pression des passagers et après avoir pris l’avis  de sa chefferie, se lança sur  la route .

Quelque temps plus tard ,le juge arriva au poste de police et constata que le bus est parti.

Il revint au siège de l’agence ,sise à la fédération nationale de transport à Teyaret et fit entendre aux employés qui s’y trouvent , des propos  très menaçants, non sans  leur signifier  « que ce bus n’entrerait pas la ville d’Atar avant lui »

Après l’escale d’Akjoujt, dix  passagers sont restés à bord du bus,   qui continua sa route, jusqu’au poste de contrôle de gendarmerie , au niveau du Pk 25  Km d’Atar ( Rass Taref où se trouve la bifurcation de la route Atar-terjit-Aoujeft – Tidjikja.)

Là , les gendarmes intiment  au chauffeur  de se garer hors route, malgré qu’aucune contravention ne lui a été reprochée.

Contacté par le chauffeur , le directeur de l’agence de transport ,Mohamed Ould Sleimane s’informa, auprès des gendarmes par téléphone, qui lui signifièrent, qu’ils ont reçu des instructions  du procureur de la république prés du tribunal d’Atar ,pour arrêter ce bus, sans autre explication.

Ould Sleimane se mit alors à contacter  les autorités locales dont le wali titulaire. Lequel  lui expliqua que la justice est une institution qui ne relève  pas de ses compétences .

Il contacta ensuite,  les notabilités locales et nationales dont Momeu Oul Ely Chikh,  le président de la fédération du transport ,le procureur prés du tribunal  d’Atar , le maire de Maaden ,  le député d’Atar etc..

Entre temps, 22 heures,puis  23 heures ,s’écoulèrent.   Bientôt la mise en vigueur du couvre feu (minuit) et les passagers, toujours à se mordre de patience et de colère, se vouant  à »tuer le temps » , à  contacter leurs parents pour qui d’entre eux dispose d’un téléphone et à jouer  aux autostoppeurs aux  fins d’obtenir soulagement.

Peu avant minuit et après moult échanges téléphoniques, il fallut que le procureur de la république islamique de Mauritanie à Nouakchott, intervienne et autorise  le bus à , enfin, poursuivre sa route.

C’est ainsi que  l’incident » juge d’instruction d’Atar avec les passagers du bus Salima  Voyages », est conté ,dans un enregistrement audio, par le directeur de cette agence ,dénonçant et condamnant ceux qui, chargés d’imposer et veiller à l’application de la justice, sont ceux là mêmes ,qui la bafouent et la violent  publiquement, sans gêne ni respect aux pauvres  citoyens innocents.

Image de prévisualisation YouTube

Rédaction adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire