Hôtellerie et tourisme: Coup d’envoi de la formation de 500 jeunes mauritaniens

La cérémonie de lancement de la formation pilote en hôtellerie et tourisme au profit de 500 jeunes, s’est déroulée jeudi, à l’ancien palais des congrès de Nouakchott. La formation qui a démarré le 15 décembre dernier, se poursuivra jusqu’au 30 juin 2021.

Ce programme pilote entre dans le cadre du programme prioritaire élargi du Président de la République. La formation est initiée par le ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, en partenariat avec l’Ecole nationale de formation hôtelière et touristique du Sénégal.

Les 500 jeunes sont repartis entre plusieurs filières dont la cuisine, la pâtisserie, la réception, la buanderie, les service de guides, le d’étage, de femmes et valets de chambres, entre autres. Le volet pédagogique est assuré par plusieurs dizaines de professionnels mauritaniens et sénégalais.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, a indiqué que cette formation est une première. Elle a souligné que des moyens importants ont été dégagés pour assurer la réussite du programme. La ministre n’a pas manqué de rappeler que l’activité touristique reste paralysée en raison des effets du coronavirus. Mais que cela n’a pas empêché l’Etat, de poursuivre ses efforts pour renforcer les capacités du secteur, notamment en termes de ressources humaines.

Selon elle, le déficit de ressources humaines qualifiées est au cœur du problème du tourisme en Mauritanie. De ce fait, tout programme sérieux de développement du secteur touristique devrait faire de la formation, sa pierre angulaire. Dans ce sens, la ministre a précisé que la formation des 500 jeunes s’inscrit dans un cadre ambitieux de formation touristique et hôtelière, qui a d’ailleurs conduit à la création de l’école nationale de formation hôtelière et touristique qui démarrera ces activités cette année.

En prélude de cette future ouverture, un programme de formation à court, moyen et long termes est prévu ainsi qu’une formation de formateurs, en vue d’opérationnaliser l’école nationale.

De son côté, le président de la Fédération nationale du tourisme, M. Mohamed Ould Cherif ould Abdallah a insisté sur l’importance de former des jeunes, dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie. Il s’agit d’une stratégie qui permettra de booster l’apport du secteur touristique à l’économie nationale. Il a attiré l’attention des autorités sur l’impact négatif du Covid-19 sur l’activité touristique, avant de les inviter à intervenir en sa faveur.

A sa suite, le porte-parole des bénéficiaires de la formation, M. Sidi Mohamed Ould Ahmed Ali, a souligné la qualité de l’enseignement dispensé. Selon lui, avec la diversité des filières et le nombre d’étudiants en formation, le secteur sera approvisionné à court sur, en ressources humaines qualifiées, et plus d’opportunités d’emplois seront créées.

A noter que la cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de plusieurs ministres, hauts fonctionnaires, élus locaux et partenaires. Une visite des stands dédiés à chaque filière avait été organisée avant le démarrage effectif de la cérémonie.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire